Interpeace travaille avec les ministĂšres de la sĂ©curitĂ© et de la defense, l’Institut national de la statistique et de la dĂ©mographie (INSD), le Centre pour la paix durable et le dĂ©veloppement dĂ©mocratique (SeeD), INDIGO, l’Ecole du maintien de la paix et Femmes de droits et de dĂ©veloppement en Afrique (WILDAF) pour renforcer et intĂ©grer les approches de consolidation de la paix dans la gouvernance de la sĂ©curitĂ© dans les rĂ©gions du Sahel, de la Boucle du Mouhoun, du Centre-nord et de l’Est au Burkina Faso.

L’objectif ultime du projet est de faire avancer des approches de consolidation de la paix dans la gouvernance de la sĂ©curitĂ© dans ces rĂ©gions, de mĂȘme qu’une gestion sĂ©curitaire inclusive, participative et collective en amĂ©liorant les relations entre les acteurs habituels de la sĂ©curitĂ© et les communautĂ©s.

Depuis le lancement officiel du projet en 2021, Interpeace et ses partenaires ont identifié les acteurs du secteur de la sécurité dans les différentes régions, mené des sondages de satisfaction sur les prestations de sécurité et organisé des consultations régionales et des ateliers avec des parties prenantes identifiées pour comprendre les dynamiques de sécurité actuelles dans les régions.

Ces consultations ont aidĂ© les populations sur ces questions au travers de leur contact avec les acteurs de sĂ©curitĂ© et Ă©galement sur leur propre rĂŽle dans l’établissement de la cohĂ©sion sociale et la paix durable dans leurs communautĂ©s. “C’est la premiĂšre fois que j’ai Ă©tĂ© consultĂ© sur les questions de sĂ©curitĂ© et je pense que c’est une bonne chose d’avoir l’opportunitĂ© de m’exprimer sur une thĂ©matique aussi importante”, a dit un participant, qui a affirmĂ© que la lute contre l’insĂ©curitĂ© constitue la prĂ©occupation et la responsabilitĂ© de chacun.