La rĂ©gion de l’Est au Burkina Faso a expĂ©rimentĂ© une explosion du nombre de conflits entre 2015 et 2017. D’un peu plus de 100 cas entre 2012 and 2014, elle a observĂ© prĂšs de 850 cas communautaires dans les trois ans suivants. Ceux-ci sont surtout des conflits fonciers, agro-pastoraux, liĂ©s aux chefferies traditionnelles, interreligieux, politiques ou entre populations ou mineurs. Plus de 60%, soit 518 conflits, Ă©taient dus au foncier.

Pour rĂ©duire la menace de conflits sur cette question et pour rendre les commmunautĂ©s plus rĂ©silientes Ă  ces dĂ©fis dans l’Est du pays, Interpeace applique depuis juillet 2021 le projet “PrĂ©vention des conflits et projet de gestion dans la rĂ©gion Est du Burkina Faso” avec le PNUD et l’Agence de l’ONU pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Celui-ci vise Ă  dĂ©velopper les capacitĂ©s des acteurs institutionnels locaux et des communautĂ©s affectĂ©es par les conflits Ă  analyser, gĂ©rer, faire de la mediation et rĂ©soudre les conflits sur le foncier et les ressources naturelles de maniĂšre non violente, en pilotant le processus depuis l’intĂ©rieur, s’appuyant sur les besoins et les souhaits des communautĂ©s. Interpeace est mandatĂ©e pour mener une analyse de conflit et une Ă©valuation pour donner les indications indispensables pour une rĂ©ponse programmatique plus raffinĂ©e pour optimizer l’impact du projet sur la prise en considĂ©ration des conflits et la consolidation de la paix.