Burundi

Contexte

Depuis l'indépendance, le peuple burundais a subi divers cycles de violence, caractérisés par le massacre ciblé de civils selon des critères ethniques. En 1993, les meurtres par vengeance entre les communautés hutu et tutsie ont abouti à une guerre civile qui a duré plus d'une décennie. Les perspectives d'une paix durable ont augmenté avec les accords de paix d'Arusha, qui ont mis fin à la guerre civile en 2005 et ont conduit à des élections démocratiques. Des négociations soutenues ont vu le dernier groupe rebelle signer l'Accord de paix en 2008. Les élections suivantes en 2010 et 2015 se sont déroulées dans une atmosphère dramatique qui comprenait une tentative de coup d'État et des manifestations de l'opposition. Alors que le Burundi prévoit de célébrer les élections générales en 2020, le contexte est marqué par une impasse politique entre un parti au pouvoir qui a assuré une domination quasi-complète de l'espace politique et une opposition fracturée et affaiblie. En 11 ans, Interpeace et son partenaire burundais, le Centre d'alerte et de prévention des conflits (CENAP), ont mis en œuvre une stratégie de consolidation de la paix à long terme au Burundi. Le programme actuel « May you have roots, may you have a future » est dans sa deuxième phase et s'appuie sur la consultation des jeunes pour développer une nouvelle vision à long terme d'un Burundi pacifique. En 2017, la CENAP et Interpeace ont consulté plus de 4 000 jeunes afin de discuter de leurs perspectives et visions d'un Burundi pacifique et économiquement dynamique en association avec un système éducatif compétent et le respect de l'état de droit. Les jeunes constituent actuellement 65 % de la population

But


L'objectif du programme est de contribuer à bâtir un avenir pacifique pour le Burundi en renforçant les capacités de résilience pour la paix chez les jeunes et de promouvoir une prise de décision inclusive dans la poursuite d'une vision commune. La CENAP et Interpeace travaillent principalement avec des dirigeants politiques locaux et nationaux, des jeunes affiliés à des partis politiques et des communautés menacées de conflit. La contribution positive de ces quatre groupes est essentielle pour parvenir à une paix durable au Burundi.

Initiatives


“May you have roots, may you have a future”

The programme name “Gira iyo uva nivo uia” means “May you have roots; may you have a future”, which is a traditional Burundian blessing bestowed upon children and young people and symbolizes the programme’s dual emphasis on reconciling the past and building a future. The programme is in its second phase and builds upon the consultation of youth to develop a new, long-term vision for a pe...


Ressources

Ces terres des autres qui sont Ă  nous

Publication

12 janvier 2016