Itonde Kakoma est le nouveau prĂ©sident d’Interpeace

2 octobre, 2023

Interpeace a un nouveau président depuis le lundi 2 octobre 2023.

Itonde Kakoma is a deeply experienced practitioner in peace mediation, conflict resolution and humanitarian diplomacy. He joins Interpeace from an appointment as Permanent Representative of the International Federation of Red Cross and Red Crescent Societies (IFRC) to the African Union, having had roles earlier with CMI — Martti Ahtisaari Peace Foundation, including as its Director for Global Strategy, and with the Carter Center in its Conflict Resolution Program. He has also been an Executive in Residence and Global Fellow at the Geneva Centre for Security Policy. Itonde Kakoma is a first generation American of East African descent.

« Itonde Kakoma est un dirigeant exceptionnel, hautement qualifiĂ© », affirme le prĂ©sident du Conseil d’administration d’Interpeace, Amre Moussa. « Le Conseil d’administration reconnaĂźt le besoin d’adapter la consolidation de la paix au contexte mondial de la paix et la sĂ©curitĂ©, qui change rapidement », dit-il. « Avec l’expĂ©rience et la connaissance d’Itonde en termes de politique de consolidation de la paix et son application pratique, je suis confiant sur le fait que nous ayons un nouveau prĂ©sident pour l’avenir qui fera avancer Interpeace et la consolidation de la paix dans le monde ».

Le nouveau dirigeant a Ă©tĂ© choisi au terme d’un processus rigoureux de dĂ©signation de plusieurs mois, auquel plusieurs membres du Conseil d’administration ont participĂ©, soutenus par le cabinet international Perrett Laver.

The early focus of Kakoma’s Presidency is expected to be on leading wide-ranging listening exercises and consultations on adaptations to the organisation’s current five-year Strategy, A Resilient Peace, and on building a forward-looking pathway for Interpeace from the foundation of its 30th anniversary in 2024. “Rooted in national ownership with an aim to influence global decision making fora, I am persuaded that Interpeace’s organisational vision and mandate are ever more relevant for addressing the multifaceted challenges of our world today and for the future of peacemaking,” Kakoma said.

Interpeace est un partenaire de l’ONU, dont un reprĂ©sentant du secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral siĂšge Ă  son Conseil d’administration. L’organisation a, par consequent, Ă©tĂ© active pour faire advancer les Objectifs de dĂ©veloppement durable (ODD) et pour renforcer les liens et augmenter l’impact et l’efficacitĂ© entre les acteurs de la paix, du dĂ©veloppement et de l’humanitaire. Itonde Kakoma va Ă©galement oeuvrer au dĂ©but de son mandat Ă  des processus onusiens clĂ©s, notamment Ă  la contribution d’Interpeace au Sommet pour le futur en 2024 et l’évaluation de l’architecture de consolidation de la paix de l’ONU en 2025.

“Nous savons qu’aucune organisation ne peut Ă  elle seule rĂ©pondre aux dĂ©fis de sĂ©curitĂ© aujourd’hui largement mondialisĂ©s et Ă  la maniĂšre avec laquelle ils se manifestent dans les communautĂ©s locales”, affirme le nouveau president. “Les partenariats entre gouvernements et institutions sont indispensables et ils doivent pouvoir ĂȘtre responsables devant les populations pour lesquelles ils sont prĂ©vus. La communautĂ© internationale de consolidation de la paix et celle, plus large, des acteurs humanitaires et du dĂ©veloppement ont la responsabilitĂ© de repenser les approches actuelles et d'utiliser nos atouts collectifs”, ajoute-t-il.

Comme organisation de consolidation de la paix, Interpeace a Ă©tĂ© en premiĂšre ligne pour aboutir Ă  des lancements, un leadership et une appropriation au niveau local de processus de rĂ©solution des conflits. Itonde Kakoma prĂ©voit dĂ©jĂ  de se rendre dans certains des pays oĂč l'organisation soutient les communautĂ©s locales et les gouvernements nationaux, en commençant par la Corne de l'Afrique et le Sahel.

« Je suis ravi de rejoindre Interpeace qui, plus encore qu’une conviction acquise au fil des ans, a dans son identitĂ© ce principe de l’appropriation par les communautĂ©s pour garantir des solutions efficaces aux conflits comme face aux crises humanitaires », affirme-t-il.

« Nous devons faire des engagements mondiaux Ă  l’égard des femmes et des jeunes une rĂ©alitĂ©, en particulier en matiĂšre de paix et de sĂ©curitĂ©, en leur donnant une appropriation et un impact. LĂ  oĂč des femmes et des jeunes participhent aux prises de dĂ©cision, le rĂ©sultat est de meilleure qualitĂ© pour l’ensemble de la communautĂ© et plus solide », dit-il.

“Interpeace a prĂšs de 30 ans d’expĂ©rience dans l’accompagnement des Etats et des communautĂ©s pour rĂ©soudre des conflits, Ă©tablir la confiance et renforcer la cohĂ©sion sociale. Interpeace a Ă©galement une longue histoire de remise en question des concepts Ă©tablis en matiĂšre de rĂ©tablissement de la paix et de dĂ©veloppement de nouvelles mĂ©thodes au service de la communautĂ© internationale”, affirme encore Itonde Kakoma. “Les rĂ©cents travaux pour repenser les missions de stabilisation surmilitarisĂ©es et pour Ă©tablir de nouveaux types de financements pour la paix constituent des exemples de biens communs dont je me rĂ©jouis de soutenir le lancement dans les prochaines annĂ©es”, ajoute-t-il.