Home - Interpeace : Interpeace
Home - Interpeace : Interpeace
Home - Interpeace : Interpeace

Donner aux détenus des compétences pratiques en matière de réadaptation et de réinsertion sociale

16 décembre, 2022
Est. Reading: 3 minutes

Une réhabilitation et une réintégration adéquates des prisonniers sont essentielles au maintien de la paix et de la cohésion au sein et entre les familles et les communautés du Rwanda, compte tenu de son passé tragique lié au génocide de 1994 contre les Tutsis.

La réhabilitation des prisonniers, qui prend en considération le bien-être social et émotionnel des prisonniers, en particulier de ceux reconnus coupables de crimes liés au génocide, et garantit qu'ils peuvent acquérir des compétences pratiques, contribuera à leur réintégration efficace, réduira la récidive et favorisera la cohésion sociale entre Rwandais. C’est particulièrement important aujourd’hui car, 28 ans après les atrocités, une proportion importante des auteurs du génocide ont purgé leur peine et sont retournés dans leurs communautés.

Le 10 novembre 2022, Interpeace a remis au Service correctionnel du Rwanda (RCS) un centre de formation et des équipements d'enseignement et de formation techniques et professionnels (EFTP) construits dans la prison de Bugesera, dans l'est du Rwanda, dans le cadre de son soutien à la réhabilitation et à la réintégration des prisonniers. L'établissement d'EFTP a été construit conformément au programme pilote « Renforcer les capacités communautaires pour la cohésion sociale et la réconciliation grâce à la guérison des traumatismes sociétaux dans le district de Bugesera », financé par l'Union européenne (UE) et mis en œuvre conjointement par Interpeace et Prison Fellowship Rwanda.

Il permettra aux détenus d'acquérir des compétences techniques et pratiques dans divers métiers, comme la soudure et la couture. Celles-ci les aideront à gagner leur vie après leur libération et à s'intégrer efficacement dans leur famille et leur communauté.

Le centre de formation suivra le programme du Rwanda TVET Board enseigné dans toutes les écoles d’EFTP du pays. À la fin du programme, les détenus formés obtiendront un certificat officiel délivré par le ministère de l'Éducation par l'intermédiaire du Conseil rwandais de l'EFTP, qui leur permettra de s'intégrer facilement sur le marché du travail après leur libération.

L'un des détenus, qui fait partie de la première cohorte de 60 étudiants, est convaincu que son inscription au programme de formation a commencé à renforcer sa confiance en lui en tant que membre fonctionnel de la société.

« Je m'inquiétais de la façon dont j'allais rattraper les changements importants survenus au cours de mes dix années de prison et de la façon dont j'allais réintégrer le marché du travail afin de pouvoir subvenir à mes besoins et à ceux de ma famille. Cette installation d’EFTP est une solution opportune à mes inquiétudes », a-t-il souligné.

Le centre de formation bénéficiera à plus de 3000 prisonniers détenus à la prison de Bugesera.

Interpeace a également remis au Service correctionnel du Rwanda un programme d'études standardisé qui guidera la réhabilitation et la réintégration adéquates des prisonniers. Validé en juillet 2022, celui-ci a été établi avec le soutien financier d'Interpeace et sera mis en œuvre dans toutes les prisons du pays. Plus d'informations sur le programme ici : http://bit.ly/3Ex2CzL

Le représentant national d'Interpeace au Rwanda, Frank Kayitare, a déclaré que le centre de formation d'EFTP de la prison de Bugesera et le programme développé complètent le travail effectué par Interpeace et ses partenaires pour relever les défis post-génocide liés à la santé mentale, à la cohésion sociale et aux moyens de subsistance au Rwanda.

Le commissaire général du RCS, le commissaire général des prisons Juvénal Marizamunda, apprécie le partenariat avec Interpeace et l’Union européenne qui a contribué de manière significative à atteindre l’objectif de son entité de transformer les prisonniers en membres productifs de la société et de contribuer à favoriser la cohésion sociale entre les Rwandais.

L'ambassadrice de l'UE au Rwanda, Belen Calvo Uyarra, qui a participé à l'événement de remise, a applaudi l'initiative en déclarant : « je suis très heureuse de noter que cette initiative fait partie de notre programme phare mis en œuvre par Interpeace pour favoriser la cohésion sociale au Rwanda». « Je suis sûr que cet établissement permettra aux détenus de devenir des membres productifs de la société dès leur libération », a-t-elle dit.

Un soutien similaire sera étendu à cinq autres districts du Rwanda, à savoir : Musanze, Nyamagabe, Ngoma, Nyabihu et Nyagatare (y compris les prisons de ces districts), grâce au financement de l'Agence suédoise de coopération internationale pour le développement (Sida).

NEWSLETTER

Tenez-vous au courant des dernières nouvelles et histoires d'Interpeace. Notre bulletin contient des informations poignantes et les dernières nouvelles de notre travail de consolidation de la paix.

PEACETALKS

Les Pourparlers de Paix sont une initiative qui présente les histoires inspirantes de personnes qui apportent une contribution positive à la paix.

SOCIAL MEDIA

Impliquez-vous sur nos pages de médias sociaux et recevez les dernières nouvelles sur nos programmes de consolidation de la paix.

UPCOMING EVENTS

Interpeace travaille dans plus de 15 pays à travers le monde. Renseignez-vous sur nos événements à venir et inscrivez-vous pour y assister.