Renforcer le rÎle des femmes et des jeunes dans la gouvernance de la sécurité au Burkina Faso

19 décembre, 2022

Le Burkina Faso a longtemps citĂ© comme un modĂšle de stabilitĂ© et de cohĂ©sion sociale dans une rĂ©gion confrontĂ©e Ă  de multiples crises et violences. Mais aujourd’hui, le pays fait face Ă  des attaques armĂ©es de plus en plus frĂ©quentes, violentes et meurtriĂšres, de mĂȘme qu’à une recrudescence du nombre de conflits intra et intercommunautaires.

A travers une implication innovante des leaders coutumiers et religieux dans la diffusion de messages de paix, Interpeace a organisĂ© des caravanes dans 12 communes au Burkina Faso pour sensibiliser les populations sur ces questions, avec un accent particulier sur la promotion de l’intĂ©gration des femmes et des jeunes dans la gestion de la sĂ©curitĂ©.

La dĂ©gradation de la situation sĂ©curitaire nĂ©cessite l’implication de toute la communautĂ©, en particulier les femmes, qui reprĂ©sentent 51,7% de la population, et les jeunes de moins de 15 ans, Ă  45,3%. Ces personnes apparaissent les plus touchĂ©es du fait de leur vulnĂ©rabilitĂ©, subissant les pires formes de violence. Parmi elles, les femmes deviennent des survivantes de violences basĂ©es sur le genre et les jeunes, du fait de la faiblesse des opportunitĂ©s d’emplois et en raison des frustrations, ont tendance Ă  se faire enrĂŽler par les groupes armĂ©s organisĂ©s.

Des recherches récentes d'Interpeace ont montré la faible implication des femmes et des jeunes dans la gouvernance locale de la sécurité. Pourtant, la participation de ces personnes au Burkina Faso est un facteur essentiel pour améliorer la gouvernance, plus particuliÚrement celle de la sécurité dans le pays. Elle est indispensable pour renforcer la résilience locale et nationale et la cohésion sociale.

The caravans Interpeace organised included educational talks by trained youth in forums discussing the integration of women and youth in peacebuilding, radio programmes promoting social cohesion, conflict prevention and management, and debates on the Interpeace analysis report on the security sector in the country.

La tradition et la pratique religieuse commencent tĂŽt dans la famille et continue durant toute la vie de l’individu. Les chefs religieux et traditionnels sont parmi les personnes les plus influentes et les plus respectĂ©es dans la sociĂ©tĂ© et leur implication et adhĂ©sion dans la consolidation de la paix demeure un Ă©lĂ©ment central dans la prĂ©vention et la transformation des conflits.

Quant Ă  la jeunesse, elle a un grand rĂŽle Ă  jouer dans la quĂȘte de la rĂ©conciliation nationale et de la cohĂ©sion sociale. Cet Ă©tat de fait commande que chaque jeune fasse preuve de responsabilitĂ© et d’engagement citoyen, d’oĂč le renforcement de ses capacitĂ©s sur la transformation des conflits, la communication non violente et l’utilisation responsable des rĂ©seaux sociaux.

« Les femmes et les jeunes sont les plus nombreux, et si rĂ©ellement on les impliquait dans la lutte contre le terrorisme et l’insĂ©curitĂ©, nous pourrions lutter efficacement contre l’insĂ©curitĂ©. Les femmes sont importantes, les jeunes sont importants », a dĂ©clarĂ© le Haut-commissaire de la province du SĂ©no.

Noumpoua Tankoano de Fada N’Gourma a soulignĂ© l'utilitĂ© des causeries Ă©ducatives, notamment pour les dĂ©placĂ©es internes, comme elle, qui ont fui leurs localitĂ©s Ă  cause des violences.

« Beaucoup de femmes parmi nous ont perdu leurs Ă©poux, d’autres hommes ont abandonnĂ© les femmes pour espĂ©rer survivre. Les femmes se retrouvent veuves, avec un grand nombre d’enfants Ă  Ă©lever. L’adversitĂ© dans laquelle elles vivent est susceptible de les influencer et de les entraĂźner vers une conduite malsaine », a-t-elle dĂ©clarĂ©.

« Cette causerie dont nous avons bĂ©nĂ©ficiĂ©, dont le thĂšme a portĂ© sur le soutien des femmes aux actions terroristes, de mĂȘme que sur les rĂ©solutions pour les dissuader, Ă©tait nĂ©cessaire et a permis de renforcer notre confiance en nous afin de contribuer Ă  la promotion de la paix dans nos communes ».

Les caravanes de sensibilisation font partie de l'initiative d'Interpeace visant Ă  amĂ©liorer la prĂ©vention des conflits et la gouvernance sĂ©curitaire dans les rĂ©gions de la Boucle du Mouhoun, du Centre-Nord, de l'Est et du Sahel. Interpeace voudrait remercier le Gouvernement du Canada, Ă  travers le Programme pour la stabilisation et les opĂ©rations de paix d’Affaires mondiales Canada, pour son soutien financier.