Promouvoir un processus de médiation inclusif pour la résilience et la paix en Ituri et au Nord-Kivu

24 novembre, 2022

En RĂ©publique dĂ©mocratique du Congo (RDC), les femmes et les jeunes sont les plus touchĂ©s par les conflits. Pourtant, ils sont sous-reprĂ©sentĂ©s dans les efforts de consolidation de la paix et de cohĂ©sion sociale. Dans cette optique, ils devraient ĂȘtre ciblĂ©s parmi les acteurs de la paix dans le processus de mĂ©diation actuel. C'est pourquoi un Groupe consultatif pour la mĂ©diation en Ituri a Ă©tĂ© Ă©tabli, avec comme objectif d’ĂȘtre inclusif et de garantir une bonne reprĂ©sentation des femmes et des jeunes. Il s'inscrit dans une vision d'appropriation et de durabilitĂ© des efforts de paix par les communautĂ©s locales et de renforcement de leurs capacitĂ©s de rĂ©solution des conflits. Dans le cadre de ce processus, des parties prenantes ont Ă©tĂ© consultĂ©es et les rĂ©sultats de cette approche ont Ă©tĂ© validĂ©s par les acteurs provinciaux venant des institutions publiques et de la sociĂ©tĂ© civile, dont des associations de femmes et de jeunes.

Formation of an advisory group is part of a vision of ownership and sustainability of peace efforts by local communities and of strengthening their capacity for conflict resolution. As part of this process, stakeholders were consulted and the results of this approach were validated by provincial actors from public institutions and civil society, including women and youth associations.

Parmi ses activitĂ©s rĂ©centes, le groupe a organisĂ© un atelier le 29 septembre dernier, quelques jours aprĂšs la JournĂ©e internationale de la paix, pour relayer des compĂ©tences de mĂ©diation et de nĂ©gociation auprĂšs des femmes et des jeunes. « Que faire pour le retour de la paix en Ituri ? », la question a Ă©tĂ© posĂ©e aux participants. En collaboration avec le gouvernement provincial d'Ituri, et avec l’appui de l’Union europĂ©enne, cette rĂ©union a eu lieu Ă  Bunia et a Ă©tĂ© facilitĂ©e par le consortium de mĂ©diation composĂ© d'Interpeace et de ses partenaires d'Action pour la paix et la concorde (APC), et du Congo Research Group (CRG) de l'UniversitĂ© de New York (NYU).

According to most of the participants, the workshop was beneficial in contributing to strengthening the involvement of youth and women in the existing peace mechanisms in their province. “Ever since the word ‘communitarianism’ was first used in Ituri, each community has used this word to arm itself to face the opposing community. But this word has already destroyed Ituri. The community should therefore not be a place of identity withdrawal against others but a space for dialogue to live together,” expressed a member of the Ituri Women’s Collective.

Une opinion que partagent aussi les représentants des collectivités publiques. « Ce genre de rencontres est une bonnes occasion de sensibilisation à la culture du vivre ensemble », se félicite la coordinatrice adjointe en Ituri du Programme de désarmement, démobilisation, relÚvement communautaire et stabilisation (P-DDRCS/Ituri), Esther Maturu.

The advisor to the provincial military governor in charge of youth, IrĂšne Vaweka, reminded the assembly that “for some time now, young people have increasingly become executioners and that women are the main victims. By bringing all these people together around the issue of peace, this workshop presents a golden opportunity for the young people present to show the world that they too can commit themselves to peace.”

Cette réunion a constitué une étape importante dans les chantiers du Groupe consultatif pour la médiation en Ituri. Celui-ci va poursuivre ses efforts pour que les femmes et les jeunes aient une opportunité de construire leurs compétences de transformation des conflits dans leurs communautés.