Home - Interpeace : Interpeace
Home - Interpeace : Interpeace
Home - Interpeace : Interpeace

Des vélos pour la réconciliation et la médiation communautaire au Rwanda

3 juin, 2021
Est. Reading: 3 minutes
Crédit photo : Interpeace

La consolidation de la paix au Rwanda est parfois synonyme de défis en termes de mobilité). Lors d'un événement organisé le 1er juin dans le Bugesera, au Rwanda, 32 mobilisateurs de réconciliation et médiateurs communautaires ont reçu des vélos pour faciliter la mobilité et l'accès aux communautés dans le cadre de la réconciliation et de la médiation des conflits.

« Ces vélos vont nous aider, en tant que mobilisateurs de réconciliation, dans nos efforts pour promouvoir l'unité et la réconciliation dans nos propres régions », a déclaré Jacqueline Nyiramayonde, destinataire de l'un des vélos.

La distance et la mobilité restent un défi pour accéder aux communautés rurales au Rwanda. Dans le Bugesera, une région gravement touchée par le génocide de 1994 contre les Tutsis, la marche est le principal mode de transport dans les zones reculées. Cette situation a compliqué l'accès pour les mobilisateurs de réconciliation et les médiateurs communautaires à ces communautés en temps opportun.

« Interpeace a fourni ce soutien pour leur permettre de mener efficacement leur travail dans les 15 secteurs qui composent le district de Bugesera », a déclaré Frank Kayitare, représentant d'Interpeace au Rwanda.

Crédit photo : Interpeace

Les 32 vélos ont été achetés grâce au financement de la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) dans le cadre du projet « renforcement des capacités et des initiatives de médiation dans la région des Grands Lacs ». Interpeace met en œuvre ce projet au Rwanda et en République démocratique du Congo, en partenariat avec Prison Fellowship Rwanda, le Pole Institute basé au Congo et la Commission pour l'intégrité et la médiation électorale (CIME).

« Les mobilisateurs pour l'unité et la réconciliation sont à l'avant-garde du renforcement du programme 'Ndi Umunyarwanda' [Je suis rwandais] dans leurs communautés. Il est donc nécessaire de soutenir et de faciliter leur travail », a déclaré Emmanuel Gasana, le gouverneur de la province orientale du Rwanda, lors de la cérémonie.

La région du Bugesera fait partie des zones les plus durement touchées au Rwanda par le génocide contre les Tutsis. Elle a un plus grand fardeau de réconciliation et de guérison sociétale à gérer. Pleinement conscient de cela, Interpeace a commencé à mettre en œuvre un programme pilote de guérison sociétale innovant et holistique dans cette région pour réconcilier les gens, leur donner des moyens économiques et renforcer la cohésion sociale.

Celui-ci est mis en œuvre en partenariat avec la Commission nationale pour l'unité et la réconciliation (NURC) et Prison Fellowship Rwanda, grâce au soutien de l'Union européenne. Ce projet de médiation communautaire financé par la GIZ est donc une contribution importante à cette initiative de guérison sociétale en cours.

« Ce programme, qui nous est proposé par Interpeace, promeut la culture de la consolidation de la paix, soutient l'unité et la réconciliation dans la région du Bugesera et encourage les mobilisateurs de réconciliation à poursuivre le bon travail qu'ils font dans leurs communautés », a déclaré Richard Mutabazi, maire de la région .

Avec les vélos, le temps de trajet dans les communautés éloignées seront réduits, donnant aux mobilisateurs de réconciliation et aux médiateurs communautaires plus de temps pour s'engager en faveur de la paix dans leurs communautés. Les vélos les aideront également à visiter davantage de communautés, plus fréquemment.

« Interpeace soutient les initiatives de consolidation de la paix conçues au sein des communautés. Fournir des vélos aux mobilisateurs de réconciliation est dans l’esprit d’intensifier les activités de médiation interne dans toute la région du Bugesera », conclut M. Kayitare.

Cette initiative de fourniture de vélos fait suite à des consultations avec les différentes communautés , au cours desquelles elles ont exprimé le besoin d'avoir des vélos pour soutenir et faciliter le travail des mobilisateurs de réconciliation et des médiateurs communautaires.

L'initiative fait partie d'un projet régional plus large sur la paix et la sécurité dans la région des Grands Lacs, en soutien à la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL). Il est cofinancé par l'Union européenne (UE) et le ministère fédéral allemand de la сoopération économique et du développement (BMZ). La mise en œuvre est confiée à la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH et à son partenaire de mise en œuvre Interpeace.