Depuis les annĂ©es 1990, la violence dans l’environnement universitaire a Ă©tĂ© une prĂ©occupation importante pour l’Etat ivoirien, avec des protestations rĂ©currentes et des menaces de mobilisation violente d’étudiants par des dirigeants politiques au moment des Ă©lections. ConfrontĂ©e Ă  ces dĂ©fis, une initiative commune du Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP), du Programme des Nations Unies pour le dĂ©veloppement (PNUD) et d’Interpeace (en partenariat avec Indigo CĂŽte d’Ivoire) a Ă©tĂ© lancĂ©e en 2021 pour contribuer Ă  la prĂ©vention et Ă  une meilleure gestion des conflits dans les universitĂ©s. FinancĂ©e par le Fonds de l’ONU pour la consolidation de la paix, cette action est menĂ©e Ă  Abidjan (UniversitĂ©s FĂ©lix HouphouĂ«t-Boigny et Nangui Abrogoua) et BouakĂ© (UniversitĂ© Alassane Ouattara) pour renforcer la collaboration, la culture du dialogue et le leadership positif parmi les Ă©tudiants et les gouvernants.

Interpeace et Indigo CĂŽte d'Ivoire ont facilitĂ© un processus de recherche action participative (RAP) avec plus de 1360 Ă©tudiants, professeurs, membres de l’équipe de gouvernance et personnel administratif et technique pour aboutir Ă  une comprĂ©hension commune des dynamiques qui alimentent la violence et la conflictualitĂ©. Des consultations et des sessions de dialogue ont soulignĂ© les facteurs de paix et de rĂ©silience sur lesquels s’appuyer pour une action collective concertĂ©e pour empĂȘcher et attĂ©nuer les conflits.

Les conclusions et recommandations de ce processus participatif ont Ă©tĂ© prĂ©sentĂ©es en octobre 2021 et ont servi de point de dĂ©part pour les plans d’action des parties prenantes des universitĂ©s. Ceux-ci rassemblent des initiatives de paix et des cadres inclusifs d’échange, de dialogue et de gestion des conflits entre les Ă©tudiants, les professeurs et les dirigeants d’universitĂ©. Ce processus a abouti Ă  un enthousiasme sur lequel capitaliser pour soutenir l’application conjointe de plans d’action et favoriser des environnements d’apprentissage plus apaisĂ©s dans les universitĂ©s ivoiriennes.