Kasaï : redynamiser les commissions consultatives pour réduire les conflits coutumiers

3 avril, 2023

Le gouvernement provincial du KasaĂŻ est dĂ©sormais engagĂ© Ă  accompagner les commissions consultatives de rĂšglement des conflits coutumiers (CCRCC). Cette dĂ©cision a Ă©tĂ© prise dĂ©but mars dernier lors d’un atelier organisĂ© Ă  Tshikapa, chef-lieu de cette province situĂ©e Ă  l’ouest de la RĂ©publique dĂ©mocratique du Congo (RDC). Ce dernier a regroupĂ© une quarantaine de participants, parmi lesquels les chefs coutumiers et quelques leaders des communautĂ©s venus de tous les territoires de cette partie du pays.

L’initiative est pilotĂ©e par les ONG Action pour la paix et la concorde (APC) et Interpeace en collaboration avec les autoritĂ©s provinciales. Elle est menĂ©e dans le cadre de la mise en Ɠuvre du projet de renforcement de la gouvernance inclusive de la paix en RDC, financĂ© par l’Agence suĂ©doise de dĂ©veloppement et coopĂ©ration internationale SIDA.

L’objectif Ă©tait d’actualiser Ă©quitablement la liste des membres de la CCRCC dans les territoires de Mweka, Tshikapa et dans les groupements incorporĂ©s Ă  la ville. La rĂ©union a aussi permis d’aboutir Ă  la mise en place du comitĂ© provincial et de dĂ©finir des stratĂ©gies susceptibles d’influencer son opĂ©rationnalisation dans toutes les entitĂ©s concernĂ©es.Il s’agissait en outre de faire une analyse sur les forces et faiblesses des CCRCC et identifier des activitĂ©s prioritaires.

Parmi ces activitĂ©s, les participants ont proposĂ© la redynamisation et l’installation des comitĂ©s CCRCC dans tous les secteurs et chefferies et dans la ville de Tshikapa avec l’appui technique et financier de l’APC et d’Interpeace. Le renforcement des capacitĂ©s de ses membres en droit coutumier, techniques de rĂ©solutions des conflits, droit foncier et sĂ©curisation des terres rurales figurent parmi les prioritĂ©s. Il faudra aussi vulgariser l’arrĂȘtĂ© ministĂ©riel portant crĂ©ation des CCRCC et d’autres instruments juridiques qui lui sont connexes Ă  travers les mĂ©dias et rĂ©unions populaires.

Au cours de cet atelier, les participants ont Ă©galement fait une cartographie des conflits coutumiers rĂ©currents qui sĂ©vissent dans tous les cinq territoires du KasaĂŻ. La province figurant parmi celles de la RDC oĂč les conflits coutumiers sont violents et sanglants et mĂȘme parfois sujets Ă  l’embrasement de cette partie du pays, les CCRCC ont un rĂŽle capital dans la consolidation de la paix. Dans un communiquĂ© final de l’atelier, les chefs coutumiers et le gouvernement se sont engagĂ©s Ă  les redynamiser pour rĂ©duire les conflits coutumiers.A la clĂŽture de la rencontre , le vice-gouverneur de la province, Gaston Nkole Tshimaunga a confirmĂ© l’appui et l’accompagnement du gouvernement provincial dans la matĂ©rialisation de toutes les activitĂ©s proposĂ©es.

Pour rappel, c’est en 2017 que le gouvernement congolais par l’entremise du MinistĂšre des affaires intĂ©rieures, de la sĂ©curitĂ© et des affaires coutumiĂšres avait mis sur pied la Commission consultative de rĂšglement des conflits coutumiers. Cependant, quelques faiblesses n’ont pas permis son effectivitĂ© dans le KasaĂŻ Parmi elles se trouvent la rĂ©sistance de certains chefs coutumiers aux dĂ©cisions prises par ces comitĂ©s ou encore l’ingĂ©rence politique dans le fonctionnement de ceux-ci.