Intégration de la santé mentale et du soutien psychosocial (SMSPS) dans les efforts de consolidation de la paix et la justice transitionnelle dans les régions somaliennes

26 juin, 2023

L'int√©gration de la SMSPS dans les efforts de consolidation de la paix et de justice transitionnelle en Somalie est cruciale pour une paix durable et le d√©veloppement humain. Dans les r√©gions touch√©es par des conflits comme la Somalie, les traumatismes, la d√©pression, l'anxi√©t√© et d'autres troubles de sant√© mentale ont un impact significatif sur le bien-√™tre des personnes. D'apr√®s une √©tude men√©e par l'Organisation mondiale de la sant√© (OMS), un Somalien sur trois conna√ģt des probl√®mes de sant√© mentale. De plus, le taux de suicide chez les hommes en Somalie s'√©l√®ve √† 11,5 pour 100 000 personnes, ce qui d√©passe la moyenne mondiale.

Malheureusement, la disponibilité des services de santé mentale reste limitée, seul un petit nombre d'établissements de santé fournissant un tel soutien. Dans un pays de 15 millions d'habitants, il n'y a que trois psychiatres et 22 infirmiers qualifiés spécialisés dans les soins de santé mentale en raison d'un manque de fonds et de formation professionnelle. Le Somaliland a publié une politique de santé mentale pour 2021 afin d'améliorer les prestations, y compris le soutien communautaire, la formation, la recherche et la législation. Cependant, en raison des limites de financement dans les règlements d'application, l'adoption de la politique reste en suspens. En intégrant les programmes SMSPS, une réponse peut être efficacement apportée aux divers besoins des individus touchés par les conflits et les déplacements.

 

Le programme men√© par Interpeace pour la "Coh√©sion sociale et gouvernance l√©gitime par la justice transitionnelle (Miisaan)", constitu√© d'un consortium de partenaires divers, se concentre sur un processus de justice transitionnelle et de r√©conciliation √† l‚Äôappropriation locale dans le contexte somalien. Le consortium reconna√ģt l'impact des conflits sur la sant√© mentale et souligne la n√©cessit√© d'int√©grer la SMSPS dans les m√©canismes post-conflit. Pour favoriser le dialogue et l'engagement, des tables rondes et des dialogues interg√©n√©rationnels ont √©t√© organis√©s √† Galkayo, Erigaabo, Hargesia et Mogadiscio, impliquant des dirigeants communautaires, des responsables gouvernementaux, des organisations de la soci√©t√© civile, des anciens traditionnels, des jeunes et des femmes. Les discussions avec divers intervenants ont mis au jour des probl√®mes qui n√©cessitent une attention urgente pour s'attaquer aux probl√®mes de sant√© mentale. Les discussions ont permis au programme de mieux comprendre comment reconstruire les √©tablissements de sant√© mentale. Pour relever ces d√©fis, il a √©t√© convenu qu'il est crucial de donner la priorit√© √† la collaboration entre le gouvernement et les parties prenantes pour allouer des ressources √† ceux-ci et aux services de sant√© mentale, donner la priorit√© aux droits de l'homme et assurer la formation des m√©decins et des prestataires de services ainsi que des praticiens de la consolidation de la paix. Par ailleurs, les discussions ont explor√© les pratiques traditionnelles et religieuses en tant que m√©canismes d'adaptation pour les personnes touch√©es par la violence et les conflits.

Les discussions ont mis en évidence divers problèmes récurrents, notamment les meurtres par vengeance, les conflits fonciers, le vol de chameaux, les assassinats terroristes ciblés et les conflits administratifs, qui affectent les communautés. Les intervenants gouvernementaux qui ont participé aux discussions ont souligné la pertinence de l’approche SMSPS pour aborder les problèmes de santé mentale et tirer des leçons d'autres contextes qui ont connu des expériences de résolution communautaire.

En cons√©quence, une feuille de route pour l'int√©gration de l‚Äôapproche SMSPS sera √©tablie, en s'alignant sur les politiques, strat√©gies et ressources nationales. Elle visera √† promouvoir le consensus et l'engagement des parties prenantes pour r√©pondre aux besoins de sant√© mentale et psychosociaux dans les situations post-conflit et parvenir √† une paix et une r√©conciliation durables. Le programme Miisaan affirme que l'int√©gration des structures SMSPS dans les m√©canismes de justice et de r√©conciliation post-conflit est essentielle, √©tant donn√© l'impact n√©gatif du conflit sur la sant√© mentale et de son entrave au fonctionnement pacifique des soci√©t√©s. Cette int√©gration contribuera √† renforcer la sensibilisation, le plaidoyer et l'√©laboration de politiques pour √©tablir un avenir meilleur et des relations plus solides entre l'√Čtat et la soci√©t√©.