Home - Interpeace : Interpeace
Home - Interpeace : Interpeace
Home - Interpeace : Interpeace

De jeunes voix d'Irlande du Nord, de Libye et de Somalie honoreront l'héritage de Pat Hume

30 septembre, 2021
Est. Reading: 6 minutes

Le vendredi 1er octobre 2021, Monica McWilliams, professeure émérite à l'Université d'Ulster, membre du conseil d'administration de la John and Pat Hume Foundation et ancienne présidente d'Interpeace, présidera. Fire in the Belly

Fire in the Belly présentera des histoires de jeunes femmes artisanes de la paix de Somalie, de Libye et d'Irlande du Nord sur l'inspiration des dirigeants pour un changement pacifique.

La discussion,gratuite, aura lieu en ligne le vendredi 1er octobre 2021 à 15h30 et toute personne intéressée est la bienvenue. Pat Hume, qui a récemment été décrite par Monica McWilliams « comme la femme qui n'a jamais abandonné », a inspiré Fire in the Belly, Fire in the Bellyle troisième événement prévu dans la série de séminaires sur le leadership des jeunes, de la paix et de la sécurité.

Celle-ci est un partenariat entre l'Université d'Ulster (INCORE & TJI), The John and Pat Hume Foundation, John Hume and Thomas P. O’Neill Chair in PeaceInternational Fund for Ireland (IFI), et Interpeace.

Tim Attwood, secrétaire de la John & Pat Hume Foundation, a affirmé :

« Il est important de reconnaître et de souligner le travail positif des jeunes femmes et hommes travaillant pour la paix chez eux et dans le monde. La regrettée Pat Hume a dû surmonter tant d'obstacles en travaillant pour un changement pacifique pendant des périodes de grand risque personnel et politique. Elle a été décrite comme ‘la femme qui n'a jamais abandonné’. Nous devons inspirer un nouveau leadership de jeunes dans la consolidation de la paix qui n'abandonneront jamais non plus»

Le représentant principal à New York et conseiller pour la consolidation de la paix chez Interpeace, Graeme Simpson a expliqué :

"The global Youth, Peace and Security (YPS) agenda has recognized that instead of treating young people as a threat, it is imperative to invest in the resilience, resourcefulness, and innovation of young peacebuilders. Interpeace believes that little is more important in amplifying the voices of young peacebuilders themselves, than the powerful leadership of young women, connecting with each other across the globe."

La militante libyenne pour la paix et les droits humains, Hajer Sharief a affirmé :

"Peace should be treated as a "public good" of which everyone has the right to build, shape and make. Therefore, the inclusion of women and youth in peace processes is not a matter of ticking a box, it’s a matter of providing people with the opportunity to practice their right to shape their own lives and societies".

« La série de séminaires sur la jeunesse, la paix et la sécurité favorise des conversations critiques qui permettent aux jeunes leaders mondiaux de mettre en commun nos ressources et de travailler collectivement avec les jeunes femmes pour insuffler une énergie positive dans leur vie. Les jeunes femmes ont besoin de modèles ; des femmes vers lesquelles elles peuvent se tourner. J'ai hâte de me réunir pour allumer cet important feu dans le ventre »

The Youth, Peace and Security Seminar Series frames critical conversations which enable global youth leaders to pool our resources and work collectively with young women to breathe positive energy into their lives.  Young women need role models; women who they can up look to. I am looking forward to coming together to ignite that important fire in the belly.”

Paddy Harte, Chairman of the International Fund for Ireland, a affirmé :

“Fire in the Belly is an excellent opportunity for a wider audience to understand the influential role that women play within peace building. The Youth, Peace and Security Series complements the IFI’s ethos and also enhances our partnerships with other organisations. Engaging young people to offer them the best opportunities in life so they can develop, grow and give back to their own communities is a core focus of our work.”

Le professeur Brandon Hamber, titulaire de la chaire John Hume et Thomas P. O'Neill sur la paix à l'Université d'Ulster a affirmé :

“A core focus of the John Hume and Thomas P. O'Neill Chair in peace is to support the next generation of peacebuilders. I can think of no better way to do this than exchange practical lessons between young women peacebuilders form around the globe. They have much to share and teach all of us.”

Notes : 

Fire in the Belly est ouvert à toute personne intéressée et libre d'y participer.

Il s'agit de la troisième discussion de la nouvelle série de séminaires sur le leadership des jeunes, de la paix et de la sécurité qui explore la contribution positive des jeunes à la paix. Toutes les 6 à 8 semaines, une plateforme en ligne gratuite est créée pour permettre aux jeunes leaders de partager leur expérience du monde entier.

Cette réunion a lieu le vendredi 1er octobre 2021 de 15h30 à 17h. Pour plus d'informations et pour être dirigé vers Eventbrite pour la réservation, visitez :

https://www.ulster.ac.uk/transitional-justice-institute/events/youth,-peace-and-security-leadership-series2

Conférenciers 

  • Monica McWilliams est professeure émérite d'études sur les femmes à l’Institut de la justice transitionnelle de l'Université d'Ulster, membre du conseil d'administration de la John and Pat Hume Foundation et ancienne présidente d'Interpeace. Elle présidera la séance.
  • Hajer Sharief est une militante libyenne pour la paix et les droits humains. Elle codirige les travaux de l'organisation Together We Build It (TWBI) en Libye.
  • Ilwad Elman est une jeune femme leader à l'avant-garde du processus de paix somalien. Elle a cofondé le Elman Peace Center et elle soutient activement de la Fondation Kofi Annan.
  • Emma Johnston est une animatrice de jeunesse en Irlande du Nord, travaillant avec la Youth Action Northern Ireland. Elle est représentante de Plateforme européenne des femmes d’Irlande du Nord, du Comité conjoint britannique pour les femmes et du Plan d’action national l irlandais pour la paix et la sécurité des femmes.

Biographies des conférenciers :

Monica McWilliams

Monica McWilliams is a signatory to the Good Friday Agreement and was involved as a lead negotiator in the multi-party talks leading to the agreement in 1998 on behalf of the Women's Coalition which she co-founded two years earli She is Emeritus Professor of Women’s Studies at the Transitional Justice Institute at Ulster University and former Chief Commissioner of the Northern Ireland Human Rights Commission. She was an elected member of the Northern Ireland Legislative Assembly from 1998-2003 and currently serves on the Independent Reporting Commission, overseeing measures on the disbandment of paramilitary organisations in Northern Ireland.Monica is a former Chairperson of Interpeace, Board member of The John & Pat Hume Foundation and author of a range of publications on domestic violence, human security and the role of women in peace processes. Her memoir Stand Up, Speak Out will be published by Blackstaff in October 2021.

Hajer Sharief

Hajer Sharief is a Libyan peace and human rights activist. She co-leads the work of the Together We Build It (TWBI) organization in Libya focusing on women and youth peace and security. She is a member of the Extremely Together young leaders, an initiative by Kofi Annan and the Kofi Annan Foundation. In 2020, Forbes named Sharief as one of Africa's Most 50 Powerful Women. And she was listed by Avanec media among the 100 Most Influential African Women for 2020. In 2017, Hajer Sharief was awarded the Student Peace Prize from Isfit.

Ilwad Elman

Ilwad Elman est une jeune femme leader à l'avant-garde du processus de paix somalien et une autorité mondiale en matière de paix et de sécurité. Après l'assassinat de son père, un éminent militant pour la paix somalien, Ilwad et sa famille sont devenus des réfugiés et ont finalement trouvé l'asile au Canada. A 19 ans, elle a ressenti la responsabilité de retourner avec sa mère en Somalie encore en proie à de violents conflits, où elles ont fondé le Elman Peace Centre. À tout juste 20 ans, elle a cofondé le premier centre d'aide aux victimes de viol en Somalie. Depuis, Ilwad est devenue une championne de la construction de la paix en donnant à toutes les personnes touchées par les conflits, en particulier les femmes et les filles, une place à la table des discussions. Au-delà de ses fonctions au Elman Peace Centre, Ilwad soutient activement la Fondation Kofi Annan et a été mentorée par le regretté Kofi Annan pendant trois ans. Par le biais du Centre pour la paix Elman, Ilwad a créé une méthodologie pour la consolidation de la paix à base communautaire dans des contextes de conflit en cours qui est maintenant exportée vers des conflits à travers l'Afrique. Elle est devenue conseillère spécialisée sur la paix et la sécurité pour deux secrétaires généraux de l’ONU et la plus jeune membre du conseil d'administration du Fonds des Nations Unies pour la consolidation de la paix pendant deux ans, conseillant directement le secrétaire général des Nations Unies sur les États fragiles et touchés par des conflits dans le monde.

Emma Johnston

Emma est impliquée dans le travail de jeunesse depuis son plus jeune âge et participe à une gamme d'activités et de programmes pour les jeunes dans sa communauté locale. Employée au sein de l'équipe Equality Work, elle travaille avec des jeunes femmes de Youth Action Northern Ireland et elle est engagée et passionnée par la remise en cause des systèmes qui continuent à limiter les opportunités de ces personnes . Emma est une de leurs représentantes au sein de la Plateforme européenne des femmes d’Irlande du Nord et du Comité britannique conjoint pour les femmes avec un siège au European Women's Lobby participant à des conférences aux niveaux national et international. Elle siège au Plan d’action national irlandais pour la paix et la sécurité des femmes. Elle a été membre du Comité Foyle Pride pendant quatre ans, organisant une semaine d'activités des fiertés à Derry et la semaine de sensibilisation LGBT. Emma est diplômée de l'Université d'Ulster à Magee à Derry, où elle a obtenu un baccalauréat spécialisé en travail communautaire auprès des jeunes.