Mesurer la confiance pour améliorer l'accÚs à la justice dans le centre du Mali

15 juin, 2021

Afin que la frustration causée par l'impunité croissante ne conduise pas à un cycle de violence, Interpeace a rejoint l'Institut malien de recherche-action pour la paix (IMRAP) et plusieurs organismes des Nations Unies pour lutter contre l'impunité et améliorer l'accÚs à la justice dans le centre du Mali.

Un nouveau projet identifiera les causes et les perceptions de l'impunitĂ© dans les rĂ©gions de Mopti et SĂ©gou au centre du Mali, mettra en place un mĂ©canisme qui rĂ©pond au besoin de justice sociale et veillera Ă  ce que le systĂšme judiciaire soit plus efficace et bĂ©nĂ©ficie de la confiance de la population pour lutter contre l’impunitĂ©. Il facilitera Ă©galement l'accĂšs Ă  la justice pour la population et assurera la protection des victimes.

Le projet, connu sous le nom d'« Approche intĂ©grĂ©e pour lutter contre l'impunitĂ© et amĂ©liorer l'accĂšs Ă  la justice dans le centre du Mali », est une initiative de 30 mois mise en Ɠuvre conjointement par l'IMRAP, Interpeace, le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme, l’EntitĂ© des Nations Unies pour l'Ă©galitĂ© des sexes et l'autonomisation des femmes (ONU Femmes) et le Programme des Nations Unies pour le dĂ©veloppement (PNUD) avec le soutien financier du Fonds pour la consolidation de la paix (PBF) du secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral des Nations Unies.

Un conflit violent qui s'aggrave dans les rĂ©gions centrales du Mali – principalement entre les groupes armĂ©s ethniques Dogon et Peul – a rendu difficile l'instauration de la confiance et de la cohĂ©sion entre les communautĂ©s. L'incapacitĂ© du systĂšme judiciaire Ă  demander des comptes aux auteurs de comportements violents a fait de l'impunitĂ© l'un des facteurs aggravants de la violence actuelle. MalgrĂ© cette rĂ©alitĂ©, la façon dont les lois sont Ă©laborĂ©es et mises en Ɠuvre au Mali a limitĂ© l'accĂšs des victimes Ă  la justice et nourri la mĂ©fiance Ă  l'Ă©gard de celui-ci.

A travers ce projet, un baromĂštre de perception de l'impunitĂ© par la population du centre du Mali mesurera le niveau de confiance dans la justice des populations de SĂ©gou et de Mopti oĂč le projet est mis en Ɠuvre.

« Baser les interventions sur des donnĂ©es solides est primordial pour que les acteurs clĂ©s comprennent et abordent correctement les principaux facteurs de conflit et de troubles sociaux. Le baromĂštre garantit que le projet et le secteur dans son ensemble peuvent ĂȘtre informĂ©s par des donnĂ©es de haute qualitĂ© sur la façon dont les communautĂ©s perçoivent leur situation en ce qui concerne l'Ă©galitĂ© d'accĂšs Ă  la justice », explique la responsable du suivi, de l'apprentissage et de l'Ă©valuation d'Interpeace Mali, Helene Bradburn.

Interpeace et l’IMRAP dirigent le processus de collecte et d'analyse des donnĂ©es, en utilisant une approche inclusive et participative qui verra la participation active de la population locale, des autoritĂ©s compĂ©tentes - en particulier celles du systĂšme judiciaire - et des partenaires du projet.

« Les communautĂ©s ne sont pas seulement impliquĂ©es, mais elles sont Ă©galement Ă  l'avant-garde de cette mĂ©thodologie Ă  chaque Ă©tape ; de la conception des questions de l'enquĂȘte, Ă  travers lesquelles les donnĂ©es sont collectĂ©es, Ă  la fourniture des donnĂ©es elles-mĂȘmes, et enfin Ă  l'analyse des rĂ©sultats quantitatifs », explique Mme Bradburn. explains Ms Bradburn.

En tant que premiÚre recherche du genre au Mali, le baromÚtre générera suffisamment de données pour éclairer le soutien apporté par les partenaires du consortium et les acteurs clés du systÚme judiciaire formel du Mali, ainsi que pour éclairer les futures initiatives de dialogue.

« Grùce à cet outil avancé, nous pouvons développer une compréhension inégalée de la situation de la justice et de l'impunité dans le centre du Mali. En fournissant ces données aux agences et partenaires des Nations Unies, nous veillons à ce que les interventions conjointes répondent réellement aux besoins locaux et fournissent des solutions pertinentes », conclut Mme Bradburn. Concludes Ms Bradburn.

Le baromÚtre sera utilisé pour comprendre ce que les gens pensent du systÚme judiciaire et les résultats seront essentiels pour influencer les décideurs au Mali.