Home - Interpeace : Interpeace
Home - Interpeace : Interpeace
Home - Interpeace : Interpeace

Note d’orientation – Un baromètre ou mécanisme d’alerte précoce efficace, localisé et prédictif pour adresser la violence politique en Côte d’Ivoire

15 décembre, 2023

En Côte d’Ivoire, la violence politique, en particulier celle qui est liée aux cycles électoraux, présente un caractère structurel. Ces trente dernières années, en effet, les épisodes ont fait de nombreuses victimes.

Parmi ceux-ci : 1 33 morts lors de l’élection présidentielle de 1995 ; crise postélectorale de 2010 à 2011 entraînant plus de 3 000 morts et plus de 1 000 cas de violations des droits humains ; cinq morts lors des élections régionales et municipales de 2018 ; 85 morts et 500 blessés lors de l’élection présidentielle de 2020, entre partisans des principaux camps politiques. Sur fond de tensions liées aux appartenances communautaires, cette violence semble être exacerbée par une crise de confiance entre communautés, d’une part, et entre populations et autorités d’autre part. Le pic de violence, qui a entraîné plus de 3 000 morts en 2010-2011, a suscité une forte prise de conscience quant à l’importance de mettre en œuvre des mécanismes adéquats pour prévenir et contenir la violence politique. Des initiatives visant à lutter directement contre cette violence ou à influencer les facteurs qui la génèrent ont été mises en œuvre.