Insider mediators assist families in resolving coffee land disputes in Rutana

Type: Author: Cenap/Interpeace

Au Burundi, la production de caf√© est au cŇďur de l'√©conomie. Dans les ann√©es 1980, dans un esprit de croissance, l'√Čtat r√©glementait strictement la culture et les pratiques de gestion du caf√©. Ainsi, les propri√©taires de terrains situ√©s le long des routes principales √©taient tenus de planter du caf√©. S'ils ne le faisaient pas, ils perdaient leur droit d'utiliser ces terres au profit d'autres caf√©iculteurs.

Dans la région de Rutana, deux familles conclurent un accord à l'amiable pour se conformer à cette obligation. Pour conserver ses terres, une propriétaire les prêta à une famille qui cherchait des terres agricoles pour cultiver du café et des bananes. Malheureusement, à la mort de la propriétaire, cet accord disparut avec elle. Ses descendants exigèrent la restitution du terrain. Les tensions furent telles que les autorités locales conseillèrent aux deux familles d'engager une action en justice.

Cependant, soucieuses d'√©viter un proc√®s co√Ľteux, les familles accept√®rent l'offre de m√©diateurs locaux pour les aider √† r√©soudre leur conflit. Apr√®s une longue discussion facilit√©e par les m√©diateurs, les enfants de la propri√©taire terrienne comprirent davantage cette pratique ancienne de soutien aux agriculteurs en manque de terres et la n√©cessit√© de trouver une solution qui profiterait aux deux familles. Finalement, les deux parties sont parvenus √† un nouvel accord. Elles d√©cid√®rent que le propri√©taire foncier r√©cup√©rerait ses terres une fois que les bananes seraient pr√™tes √† √™tre r√©colt√©es. De m√™me, l'agriculteur pourra couper les boutures de caf√© et les replanter sur ses terres. Enfin, en signe de r√©conciliation, les deux familles c√©l√©br√®rent leur accord autour d'une bi√®re √† la banane.