Home - Interpeace : Interpeace
Home - Interpeace : Interpeace
Home - Interpeace : Interpeace

Etude sur les Aspirations des Jeunes pour le Burundi de demain - Gira iyo uva n’iyo uja

3 juillet, 2018

Introduction

Le Burundi est un petit pays de 27 834 km² avec une population estimée à 10.114.505 d’habitants dont 50% sont âgés de moins de 17 ans et les 2/3 de moins de 25 ans. Selon les projections, la population en âge de travailler aura augmenté de 96.7% en 20302 alors que le taux de chômage actuel est de 50% chez les moins de 30 ans.

En dépit de cette importance qu’ils représentent pour le Burundi de demain, dans bien de recherches sur les enjeux du futur, leur voix sont souvent absentes. Cette étude leur donne prioritairement la parole pour qu’ils s’expriment sur leurs aspirations au bienêtre, aux connaissances et aux valeurs humaines, qui leurs permettront d’envisager leur avenir avec compétence, assumer leurs rôles et responsabilités futures tout en les engageant activement dans un processus de réflexion sur le futur souhaité pour la paix et le développement durable et à partager une vision commune.

L’étude fait suite à des idées issues des groupes de dialogue avec des jeunes dans des communes et milieux scolaires et académiques. Elle fait suite également à une autre recherche de même nature, dont les résultats ont été publiés par le Centre d'Alerte et de Prévention des Conflits (CENAP) et Interpeace, sous un rapport intitulé Autoportrait du Burundi, sur les attentes et aspirations pour la paix durable au Burundi (2008). Le Burundi sortait d’un long conflit, et les principales aspirations des burundais consultés dans le pays et dans la diaspora exprimaient principalement des attentes de dividendes de la paix. Les idées issues de ces consultations ont inspiré des actions touchant notamment aux jeunes, dont la question du chômage et du sous-emploi. Plus de 15 ans après la fin du conflit, l’idée est revenue au-devant de la scène, dans des consultations au sein des groupes de dialogue avec des adultes et avec des jeunes, de prendre du recul et d’explorer à nouveau les défis contemporains et les perspectives pour le futur, en donnant la priorité à la voix des jeunes, qui prendront la relève de demain.

Tel sera le contenu des résultats de cette recherche, placée dans le cadre du programme CENAP-Interpeace, « Gira Iyo Uva N’iyo Uja », du nom d’une bénédiction que les grandes personnes donnent aux enfants, et qui veut dire, « aies des origines, aies un futur ».

Avant de plonger dans le contenu des résultats, il est utile de rappeler que l’étude a été conduite au sortir des élections de 2015, qui ont été marquées par une crise qui a sollicité la sensibilité des jeunes et perturbé leur quiétude.

Approche Méthodologique

Pour conduire cette étude, une approche combinant trois méthodes de recherche a été privilégiée. En premier lieu, une revue documentaire a permis d’affiner la méthodologie, confectionner les outils et enrichir l’analyse. Une phase de collecte des données sur le terrain a ensuite permis de mesurer les différents indicateurs au sein de la population. Elle s’est faite à l’aide d’une enquête quantitative pour mesurer les niveaux et les structures du phénomène et d’une enquête qualitative afin de trouver des explications sur le niveau des indicateurs et des perceptions et aspirations des jeunes sur le monde d’aujourd’hui.

Outils de collecte

Pour conduire cette recherche, un questionnaire quantitatif et un guide de relance pour les groupes de discussions ont été élaborés et utilisés. Pour le volet quantitatif, le questionnaire élaboré a été programmé sur Smartphone fonctionnant sous androïde à l’aide de l’application mobile « Csentry » du logiciel CSPRO 6.3. Il est constitué essentiellement de questions fermées et semi-ouvertes permettant d’appréhender les différents niveaux d’indicateurs.

Photo credit: Cenap / Mwaro-Gisozi