Liberia

Interpeace a commenc√© √† travailler au Liberia en 2008 dans le cadre d'un programme mis en Ňďuvre conjointement avec les Nations Unies. Apr√®s un premier projet pilote dans le comt√© de Nimba, le programme a √©t√© d√©ploy√© dans tout le pays. L'√©quipe de projet locale d'Interpeace, la Plateforme pour le dialogue et la paix (Platform for Dialogue and Peace (P4DP)), a men√© des consultations √† l'√©chelle nationale au cours desquelles les communaut√©s ont identifi√© les obstacles √† la paix. Plus de 10 000 Lib√©riens ont √©t√© consult√©s.

Le fait que la soci√©t√© lib√©rienne soit tr√®s divis√©e et la faible pr√©sence des institutions √©tatiques dans la vie quotidienne des gens constituent des d√©fis fondamentaux pour la paix. Cette situation se manifeste √† son tour dans les facteurs de conflit suivants : conflits fonciers et immobiliers ; d√©tournement de fonds et r√©seaux de m√©c√©nat, en particulier au niveau des collectivit√©s locales ; manque d'acc√®s √† la justice et √©tat de droit faible ; discrimination fond√©e sur les identit√©s ethniques et religieuses dans un contexte d'identit√© nationale sous-d√©velopp√©e ; ch√īmage et r√©partition in√©gale des ressources.

Reconnaissant que la consolidation de la paix au Liberia nécessite un engagement soutenu et à long terme, Interpeace a soutenu la transformation de l'équipe de projet des Nations Unies en une organisation libérienne indépendante, laP4DP. Sa compréhension approfondie du contexte et son approche participative sont les plus grands atoutsde celle-ci. Elles permettent de renforcer la confiance à tous les niveaux de la société au milieu d'une dynamique de conflit en constante évolution au Liberia.

Le Liberia a connu une p√©riode de reconstruction √©conomique et il n'y a pas eu de violence majeure depuis la fin de la guerre civile en 2003. Cependant, la crise Ebola de 2014 en Afrique de l'Ouest a mis en √©vidence les faiblesses des syst√®mes et institutions de ce pays et a r√©v√©l√© √† la fois des clivages dans la soci√©t√© et un manque de confiance dans l'√Čtat.

Le Liberia est également l'un des pays pilotes du programme Frameworks for Assessing Resilience d'Interpeace. Interpeace et P4DP ont engagé les gens dans une discussion nationale afin d'identifier les sources de résilience qui existent dans la société libérienne. Les consultations ont révélé les ressources et les stratégies existantes que les gens adoptent pour surmonter et transformer pacifiquement les conflits violents. Malgré les difficultés de fonctionnement pendant la crise d'Ebola, plus de 1 000 personnes de tous les secteurs de la société et des 15 comtés du Liberia ont pris part aux consultations. Lors d'entretiens et de discussions de groupe, elles ont identifié les capacités de résilience existantes face à un conflit violent et ont également discuté des moyens de faire face aux ravages causés par la crise d'Ebola.

À l'avenir, les conclusions de la consultation formeront la base d'un processus de dialogue multipartite. Deux groupes de travail élaboreront des propositions visant à tirer parti des capacités existantes qui ont été identifiées afin de renforcer les processus de consolidation de la paix au Liberia. De plus, les conclusions du programme FAR dans ce pays alimenteront une note d'orientation à application universelle, laquelle propose une méthodologie afin d'identifier la résilience pour la consolidation de la paix.