Termes de référence – Evaluation Finale – 31 Janvier 2019 « Renforcement de la collaboration entre infrastructures de paix et pouvoirs publics pour la cohésion sociale dans les régions du Guémon, Tonkpi et Cavally », financé par l’Union Européenne

Location: Cote d’Ivoire – District des Montagnes

Application closing: 24 février 2019

Période évaluée : Janvier 2017 – Avril 2019
Dates de l’évaluation : Mars-Avril 2019
Intitulé du projet : Renforcement de la collaboration entre infrastructures de paix et pouvoirs publics pour la cohésion sociale dans les régions du Guémon, Tonkpi et Cavally
Durée du projet : 28 mois (Janvier 2017 – Avril 2019)

Contexte 

Interpeace et Indigo Côte d’Ivoire ont conjointement soutenu les efforts de consolidation de la paix en Côte d’Ivoire depuis 2013. Le programme a débuté par une recherche participative dans l’ouest de la Côte d’Ivoire, au cours de laquelle les différentes parties prenantes se sont engagées dans l’identification et l’analyse conjointe des dynamiques et capacités de gestion de conflits à l’ouest du pays. Cette recherche a révélé que le principal défi pour reconstruire une paix et une confiance durables dans la région est un sentiment généralisé d’auto-victimisation. La réponse à ce sentiment apparaît comme une condition fondamentale du dialogue, en vue de développer des solutions concrètes aux obstacles à la paix.

Le projet concerné par la présente évaluation s’inscrit dans la continuité de cette recherche. Il vise à établir un nouvel état des lieux de la cohésion sociale dans cette partie du pays, à raviver l’engagement collectif au développement d’une compréhension communes des facteurs résiduels de risque pour la cohésion sociale, mais aussi à poser des cadres pérennes de rassemblement de toutes les catégories de populations vivant dans l’ouest ivoirien autour de la construction d’une paix durable dans leurs localités.

Lancé en janvier 2017, ce projet de 28 mois vise à contribuer au processus de réconciliation nationale et à la cohésion sociale par la valorisation et le renforcement des acquis des infrastructures locales de paix, ainsi que l’opérationnalisation de cadres de collaboration entre celles-ci et les pouvoirs publics, autour d’initiatives de rapprochement communautaire et de gestion des conflits dans le District des Montagnes. Cette initiative est soutenue par l’Union Européenne à travers la Direction générale du développement et de la coopération (EuropeAid).

Le projet vise 3 objectifs spécifiques et résultats (R) distincts.

Objectif spécifique 1 : Réaliser, de manière inclusive et participative, un diagnostic des défis et opportunités pour la paix et la cohésion sociale dans le District des Montagnes ainsi qu’un état des lieux des capacités et réalisations des infrastructures locales de paix et des pouvoirs publics locaux au regard de ces défis.

R.1.1. : Les défis et les opportunités pour la paix et la cohésion sociale dans le District des Montagnes sont identifiés par les populations et pouvoirs publics locaux à travers un dialogue inclusif et participatif.

R.1.2. : Les défis et opportunités de collaboration entre les infrastructures locales de paix et les pouvoirs publics locaux et une stratégie d’action sont identifiés et validés à travers un dialogue inclusif et participatif.

R 1.3. : Des acteurs clés (Autorités ivoiriennes, ONG, Partenaires Techniques et Financiers) et la population dans le District des Montagnes sont sensibilisés sur le diagnostic des défis et opportunités pour la paix et la cohésion sociale.

Objectif spécifique 2 : Valoriser et renforcer les capacités de prévention et résolution de conflits des infrastructures locales de paix et des pouvoirs publics locaux dans 9 localités.

R2.1. : Les capacités des infrastructures locales et des pouvoirs publics locaux dans 9 localités sont renforcées en matière d’analyse des dynamiques de conflits, de facilitation de dialogues communautaires, de prévention et résolution de conflits.

R2.2. : Des actions de rapprochement communautaire et de prévention/résolution des conflits sont réalisées par les infrastructures de paix avec l’appui et/ou la participation des pouvoirs publics locaux dans 9 localités.

Objectif spécifique 3 : Opérationnalisation, dans chacune des 9 localités, d’un cadre de collaboration entre infrastructures locales de paix et pouvoirs publics locaux afin de faciliter le partage et l’intégration des bonnes pratiques dans les programmes et politiques étatiques de promotion de la cohésion sociale au niveau local, régional et national

R3.1. : Les infrastructures locales de paix et les pouvoirs publics locaux collaborent régulièrement (formation, dialogue, concertation) dans les 3 localités sélectionnées dans chacune des 3 régions du District.

R3.2. : Les pouvoirs publics au niveau local, régional et national intègrent les bonnes pratiques de ces cadres de collaboration dans les politiques et programmes de réconciliation et cohésion sociale.

Objectifs de l’évaluation

Cette évaluation sera utilisée pour comprendre l’impact du projet jusqu’à ce jour et pour nous guider dans la programmation future. Elle est donc axée à la fois sur la responsabilité et sur les enseignements tirés. L’évaluation sera dirigée par un consultant externe afin de garantir l’impartialité du processus.

Les résultats de cet exercice d’évaluation bénéficieront non seulement Interpeace, Indigo Côte d’Ivoire et l’Union Européenne mais aussi d’autres bailleurs internationaux et les décideurs politiques engagés sur les questions de consolidation de la paix en Côte d’Ivoire.

L’objectif de l’évaluation est d’estimer la réussite du projet en fonction des critères suivants :

  • Accomplissement par rapport aux indicateurs et aux résultats attendus dans le cadre logique, conformément au contrat avec le donateur
  • Impact réel sur la réconciliation et la cohésion sociale dans chacune des 9 localités des trois Régions du District des Montagnes
  • Impact par ricochet sur les localités voisines ou plus éloignées
  • Impact au niveau du District des Montagnes
  • Évaluation de la méthodologie du projet et des liens entre les méthodes utilisées et l’impact obtenu
  • Pertinence et potentiel de réussite d’une nouvelle phase du projet sur la question du foncier rural dans la même zone d’intervention.

Lisez les champs d’investigation suggérés ici.

Points d’apprentissage additionnels

  1. Quelles leçons pourraient-être tirées de la mise en œuvre de ce projet pour améliorer les futures interventions visant au renforcement des capacités des infrastructures de paix et de leur collaboration avec les pouvoirs publics ?
  2. Quelles ont été les forces et les faiblesses du « pools de sous-préfets et de chefs de village »? Ont-ils apporté un élément novateur efficace au projet, et quel a été l’accomplissement majeur de cet instrument ?
  3. Quelles ont été les forces et les faiblesses du processus de portage politique des bonnes pratiques ?
  4. Y a-t-il une quelconque leçon émergeant de la mise en œuvre du projet qui pourrait informer et renforcer les futurs projets d’Interpeace et Indigo Côte d’Ivoire?

Calendrier et durée de l’évaluation

L’évaluation sera réalisée au cours du mois de Mars et Avril 2019. Elle devrait durer environs 25 jours.

Le calendrier précis fera l’objet d’une discussion et d’un accord avec le consultant, mais nous envisageons un calendrier de travail calé sur les bases suivantes :

  • Préparation (lecture, etc.) : 2 jours
  • Planification initiale et développement des outils : 2 jours
  • Méthodologie et planification de la logistique avec le personnel et les partenaires d’Interpeace : 1 jour
  • Séance de réflexion (avec l’équipe du projet et les partenaires) : 1 jour
  • Pilotage des outils : 1 jour
  • Collecte et analyse des données : 10 jours
  • Atelier de restitution des résultats avec le personnel, les partenaires et les représentants des parties prenantes : 2 jours
  • Rédaction du rapport : 5 jours
  • Finalisation du rapport après retour d’information : 1 jour

Veuillez noter qu’Interpeace examinera et réagira au projet de rapport sous 8 jours ouvrés. L’évaluateur modifiera le projet de rapport en fonction de ces commentaires et le rapport final devra les intégrer dans leur totalité.

Méthodologie de l’évaluation

Cette évaluation adoptera une approche qualitative et utilisera plusieurs outils de collecte des données : analyse contextuelle, analyse des documents du projet, observation directe, entretiens avec les principaux informateurs et discussions en groupes de travail.  Au vu de la méthodologie de recherche-action utilisée dans ce projet, il est essentiel que le processus d’évaluation implique pleinement les chercheurs-acteurs dans l’évaluation.

Cette évaluation inclura les étapes suivantes :

  • Préparation : la documentation principale du projet sera fournie au consultant et inclura la proposition de projet, le cadre logique, le budget, les rapports du donateur, les rapports des partenaires, les rapports d’activité, les publications, le matériel audiovisuel pertinent et les données de suivi. Ensuite, le consultant préparera un plan de méthodologie révisé, un plan de travail et des outils d’évaluation, qui seront examinés et finalisés avec l’équipe du projet. Interpeace, Indigo Cote d’Ivoire et le donateur se réuniront également pour convenir de la méthodologie et de la planification.
  • Travaux sur le terrain : collecter les données, réaliser des entretiens et organiser des discussions en groupes de travail. Les travaux sur le terrain seront effectués dans un échantillon des zones d’intervention du projet. L’équipe du projet fournira au consultant les listes des différentes parties prenantes et des différents bénéficiaires afin qu’il puisse faire une sélection et s’assurera que le personnel du projet assistera et accompagnera le consultant tout au long de l’évaluation.
  • Analyse des résultats quantitatifs et qualitatifs : le cadre logique du projet, y compris les indicateurs, sera la colonne vertébrale de la collecte des données de l’évaluation. Toutes les données collectées, tant quantitatives que qualitatives, devront faire partie d’une analyse complète. Le consultant devra principalement se baser sur les données du système de suivi-évaluation (S/E) du projet et utiliser les méthodes qui pourraient inclure, sans s’y limiter : cartographie des résultats, théorie de changement, interviews, discussions de focus groupes, identification des changements les plus significatifs (Most Significant Change) etc. La méthodologie utilisée devra être sensible au genre.
  • Restitution : à l’issue des travaux sur le terrain et avant la soumission du projet de rapport, le consultant dirigera un atelier de restitution avec les principales parties prenantes afin qu’elles présentent leurs observations, conclusions et recommandations initiales. Une séance sera en outre dédiée au brassage d’idées pour le développement de la phase suivante du projet.
  • Un projet de rapportrépondant pleinement à ces termes de référence
  • Un rapport final prenant en compte les observations et commentaires d’Interpeace et Indigo

Produits livrables

  • Plan d’évaluation avant le 29 mars 2019
  • Outils de collecte des données avant le 3 Avril 2019
  • Projet de rapport avant le 19 avril 2019
  • Rapport final et document de synthèse avant le 10 mai 2019

Tous les produits livrables doivent être présentés sous forme de projet au cours d’une réunion entre Interpeace et le personnel des partenaires avant d’être finalisés. Interpeace sera propriétaire de tous les produits livrables et de toutes les données de l’évaluation, qui pourront être utilisés pour la rédaction de rapports et de communiqués internes comme externes.

Le rapport final sera rédigé en français. Le corps principal du rapport, au format Word, doit compter entre 20 et 30 pages (hors annexes/pièces jointes) et doit inclure les éléments suivants :

  • Table des matières
  • Note de synthèse
  • Introduction
  • Liste des acronymes
  • Contexte (description du projet)
  • Objectifs et critères de l’évaluation
  • Méthodologie et défis
  • Résultats principaux et analyse, répondant clairement aux critères d’évaluation et aux questions clés des TDR et se référant aux résultats et indicateurs du projet
  • Conclusions et recommandations, axées sur le développement du programme lors de la phase suivante

Annexes : trois études de cas concernant ce qui a bien fonctionné et visant à illustrer l’analyse (à travers des citations, des histoires personnels ou une analyse contextuelle des changements de comportement observés, y compris vis-à-vis de la question du rôle des femmes dans la gouvernance et dans la résolution des conflits) au format écrit, photo ou vidéo, termes de référence de l’évaluation, calendrier des réunions, outils utilisés dans l’évaluation (guides concernant les questions à poser, questionnaires, grilles d’observation), liste des documents consultés, cadre logique mis à jour du projet récapitulant l’accomplissement des résultats et les indicateurs de performance,

Soutien et ressources fournis par Interpeace

Interpeace fournira et financera un soutien logistique, incluant le voyage international si nécessaire, et tous les déplacements et hébergements dans le pays. Un véhicule tout-terrain avec chauffeur sera disponible pendant toute la période de consultation. Tous les locaux et fournitures standard seront fournis, mais le consultant devra fournir son propre ordinateur. L’assistant administratif du pays sera le point de contact principal de la logistique.

Interpeace fournira également tous les documents indispensables à la réalisation de la mission (voir le détail ci-dessous), au moins deux semaines avant le début du travail sur le terrain. Ils seront remis par le responsable du projet.

L’équipe programme d’Indigo Côte d’Ivoire est basée à Abidjan avec un bureau délocalisé dans la ville de Guiglo (région du Cavally), zone d’intervention du projet.  L’équipe du Bureau Régional d’Interpeace pour l’Afrique de l’Ouest, basé à Abidjan, Côte d’Ivoire, fournit un appui continu et à distance au bureau à Guiglo. Le consultant doit être préparé, conformément à l’accord préalable, à collaborer avec Interpeace et Indigo Côte d’Ivoire à la fois à distance et sur place à Abidjan et Guiglo. La collaboration à distance se fera via emails, Skype, WhatsApp ou par connexion téléphonique terrestre en cas de connexion Internet défaillante.

Compétences et expérience requises

Nous recherchons un(e) consultant(e) externe pour réaliser l’évaluation. Il ou elle sera accompagné par l’équipe Interpeace et Indigo Cote d’Ivoire et rendra compte au Responsable des Programmes d’Interpeace pour l’Afrique de l’Ouest.

Le/la consultant(e) sera :

  • Expérimenté(e) dans la conception et l’évaluation des travaux de construction de la paix, dans l’idéal spécialiste des questions de genre et de sociologie/anthropologie
  • Expert(e) dans la théorie des méthodes de recherche-action participative (et idéalement bénéficiant d’une expérience pratique dans ce domaine)
  • Parlant couramment français
  • Excellent(e) communiquant(e)
  • Expérimenté(e) dans la mise en œuvre de projets ONG
  • Ayant une expérience avérée d’au moins 5 ans dans la conduite d’analyses et évaluation de projet similaires

Dans l’idéal, il ou elle sera également :

  • Expérimenté(e) et bien document(é) sur le contexte en Côte d’Ivoire

Processus de dépôt des candidatures

Pour postuler, merci d’envoyer les éléments suivants par e-mail au Programme Officer d’Interpeace en Côte d’Ivoire – boddaert@interpeace.org avant le 24 Février en copiant reussner@interpeace.org  “Evaluation et réflexion Projet Ouest CiV » doit être inclus dans l’objet de l’email de candidature, pour être pris en compte. Seules les candidatures en français seront acceptées. Les entretiens avec les candidats présélectionnés se tiendront dans la première semaine du mois de mars.

  • CV détaillé
  • Lettre de motivation et proposition d’une méthodologie pour l’évaluation, y compris le projet de plan de travaux intégrant les diverses étapes de l’évaluation
  • Deux exemples de travail pertinent antérieur
  • Tarif journalier proposé par le candidat et nombre de jours prévus

En raison du grand nombre de candidatures, Interpeace ne pourra répondre qu’aux SEULS candidats présélectionnés. Nous vous remercions pour votre compréhension.

Pour plus d’informations sur Interpeace, ses valeurs et ses principes de travail, vous pouvez visiter son site internet : www.interpeace.org