Exploration de programmation sensible aux conflits dans le Golfe de Guinée

Location: A distance

Application closing: 27 novembre 2022

Interpeace est une organisation internationale de consolidation de la paix. Forte de plus de 25 ans d’expérience, elle a mis en œuvre un large éventail de programmes de consolidation de la paix en Afrique, au Moyen-Orient, en Asie, en Europe et en Amérique latine.

Interpeace adapte son approche à chaque société et veille à ce que son travail soit conçu et piloté localement. Grâce à des partenaires locaux et à ses propres équipes locales, elle élabore conjointement des programmes de consolidation de la paix fondés sur des consultations et des recherches approfondies. Interpeace aide à établir des processus de changement qui favorisent la paix durable, la cohésion sociale et la résilience. Le travail de l’organisation est conçu pour connecter et promouvoir la compréhension entre les communautés locales, la société civile, les gouvernements et la communauté internationale. Interpeace aide également la communauté internationale – en particulier les Nations unies – à jouer un rôle plus efficace dans la consolidation de la paix, en s’appuyant sur l’expertise d’Interpeace en matière de travail sur le terrain au niveau de la base. Elle aide également la communauté internationale par le biais d’un travail de “proactivité pour la paix”, dans lequel Interpeace fournit des conseils et un soutien pratique à d’autres organisations internationales (en particulier celles des secteurs de la stabilisation, du développement et de l’aide humanitaire), leur permettant d’adapter leur travail de manière systémique afin de traiter simultanément les dynamiques de conflit et de renforcer les dynamiques de paix. Interpeace a son siège à Genève, en Suisse, et dispose de bureaux dans le monde entier.

En Afrique de l’Ouest, Interpeace est engagée au Burkina Faso, au Mali, en Côte d’Ivoire et en Guinée-Bissau.

Contexte

La situation politique et sécuritaire au Sahel continue de se détériorer à un rythme alarmant lorsque ses multiples menaces descendent vers le nord des pays côtiers du Golfe de Guinée. Les inégalités horizontales entre les citoyens et la concentration du pouvoir dans les mains d’une minorité ainsi que le manque de confiance entre les différentes communautés rendent la situation encore plus complexe dans la région.

L’extrémisme violent se répand parce que les groupes armés exploitent les tensions sociales et les griefs préexistants, menaçant la vie et les moyens de subsistance des communautés locales. Les déplacements forcés à l’intérieur et à l’extérieur des frontières et la montée de l’insécurité dans les régions du nord des pays côtiers, notamment en Côte d’Ivoire, au Ghana, au Togo et au Bénin, montrent que la crise au Sahel ne se limite plus aux « géographies » du Mali, du Burkina Faso et du Niger. La menace d’une contagion de la crise du Sahel aux régions côtières est déjà une réalité pour les états du Golfe de Guinée.

Au niveau régional, l’instabilité risque de créer un cercle vicieux de conflit qui s’appuie sur l’instabilité dans un endroit pour alimenter la violence dans les pays voisins, les groupes armés occupant le vide face à l’instabilité. Il est donc impératif de donner la priorité aux mécanismes de prévention et aux approches proactives pour la paix afin d’éviter une nouvelle inflammation des conflits dans les pays littoraux du Golfe de Guinée. Cependant, plusieurs acteurs de développement notamment sont présents dans les pays du Golfe de Guinée depuis des décennies – il est impératif de s’appuyer sur les capacités et expériences déjà acquises dans la région afin d’intégrer (et non superposer) une approche de consolidation de la paix, en agissant au travers du Nexus Humanitaire-Développement-Paix (HDP).

La ‘proactivité pour la paix’ (Peace Responsiveness)

Les recommandations sur le Nexus HDP appellent à une réforme significative de la manière dont les actions internationales humanitaire, de développement et de paix se renforcent mutuellement pour créer des approches plus efficaces et durables qui s’attaquent aux causes structurelles de la violence. Interpeace a développé son axe de travail “proactivité pour la paix” (Peace Responsiveness) pour répondre spécifiquement à ce défi. Interpeace cherche à améliorer la capacité des acteurs opérant dans des contextes fragiles ou affectés par des conflits à être sensibles aux conflits et à répondre à la paix, en contribuant délibérément à la paix par le biais de leur programmation technique – d’une manière qui améliore l’impact collectif, qui soutient un changement inclusif, sensible au genre et mené localement et qui renforce la résilience de la société aux conflits et à la violence. Interpeace s’engage auprès de ses partenaires dans les secteurs de l’humanitaire, du développement et de la stabilisation pour faire progresser les approches proactives pour la paix dans la pratique en les aidant à entreprendre des changements concrets dans les politiques, les programmes, les opérations.

Objectifs de la mission

La mission consiste à développer une cartographie des acteurs, programmes et pratiques actuelles pour identifier des possibilités d’action en faveur de la paix dans le contexte des programmes de développement, d’aide humanitaire et/ou de stabilisation dans le nord des États du Golfe de Guinée (notamment en Côte d’Ivoire, au Ghana, au Bénin et au Togo). La mission devrait examiner les programmes et pratiques actuels des acteurs internationaux (ONGI, OI) ainsi que des acteurs nationaux (gouvernements et société civile nationale) et dans quelle mesure ces programmes se sont adaptés (ou ont la volonté de s’adapter) au changement de l’environnement et contexte sécuritaire et socio-politique.

L’analyse et l’exploration devraient donner lieu à une série de consultations avec une multitude d’acteurs clés à différents niveaux : local, national et international. L’objectif sera l’identification des points d’entrée pour promouvoir la prévention des conflits et la consolidation de la paix à travers les piliers du développement, de l’action humanitaire et de la stabilisation.

L’objectif final sera pour Interpeace d’évaluer l’opportunité (définie comme : preuve de pertinence, existence d’un besoin et d’un environnement politique favorable) d’une programmation intégrée à plus grande échelle entre les acteurs du développement, de l’humanitaire et de la stabilisation – avec ceux de la consolidation de la paix/prévention des conflits. La cartographie en est la première étape.

Il s’agira de :

  • Réaliser une cartographie des programmes existants, des acteurs présents et de leurs approches dans le Golfe de Guinée, en mettant l’accent sur les approches des acteurs de développement ou humanitaires (ou stabilisation) présents dans la région et leurs réponses à l’escalade des tensions et de la violence dans le nord des pays côtiers.
  • Comprendre les approches de prévention des conflits des gouvernements du Togo, du Bénin, du Ghana et de la Côte d’Ivoire en ce qui concerne l’escalade de la violence et des tensions dans les régions du nord.
  • Comprendre les approches de la prévention des conflits du système des bailleurs, du système des Nations Unies et les ONG internationales dans le Golfe de Guinée.

Activités, livrables et calendrier

Activités principales

  • Echange initial avec Interpeace pour un briefing et sur les méthodes de travail et de collaboration ; échanges réguliers avec Interpeace le long du processus.
  • Examen de la documentation pertinente relative aux programmes de développement/humanitaire ou de stabilisation en cours ou prévus au Ghana, au Bénin, au Togo et en Côte d’Ivoire ; documentation relative aux parties prenantes et aux principaux acteurs et aux approches et réponses actuelles aux tensions accrues dans le nord.
  • Effectuer une analyse des parties prenantes répondant aux objectifs ci-dessus mentionnés.
  • Consulter les parties prenantes aux niveaux local, régional et national sur les questions prioritaires et la conception de réponses aux tensions et conflits accrus.
  • Consulter les acteurs internationaux (ONGI, OI, gouvernements donateurs) sur les questions prioritaires et sur l’adaptation de leurs propres programmes et stratégies dans la région (à la lumière des tensions accrues).
  • Identifier les parties prenantes pertinentes et établir des liens pour comprendre la réponse actuelle et l’adaptation des programmes des acteurs du développement, de l’humanitaire et de la stabilisation, le cas échéant.

Livrables

  • Une cartographie des parties prenantes et des interlocuteurs clés, en détaillant leur présence, leurs stratégies et les approches de prévention des conflits.
  • Une analyse des approches à la prévention des conflits des acteurs nationaux, régionaux et internationaux et des mesures d’adaptation face aux changements du contexte sécuritaire et socio-politique.
  • Annexe avec une liste des personnes interviewées et une liste de contacts, ainsi que les guides d’entretien le cas échéant.

 

Activités Livrables Calendrier approximatif
Echange initial avec Interpeace sur le contexte et modalités d’engagement Notes 1ère semaine
Revue documentaire des acteurs pertinents, programmes de développement/humanitaire ou de stabilisation en cours ou prévus dans la région Revue documentaire Semaines 2 – 3
Briefing avec Interpeace sur les méthodologies proposées Semaine 3
Rapport de démarrage (inception report) Rapport de démarrage Semaine 4
Effectuer une analyse/cartographie des parties prenantes dans la région Cartographie (premier draft à actualiser au fur et à mesure) Semaine 5 – 12
Consultations avec les parties prenantes (niveau local, régional, national et international) Semaines 6-10
Premier draft du rapport (cartographie et analyse des approches programmatiques en vue des changements contextuels) Premier draft Semaine 10
Intégration des commentaires et feedback Draft final Semaine 12

 

Calendrier

La soumission des livrables finaux est attendue en mi-mars 2023 au plus tard. Un calendrier détaillé sera convenu au début du projet. La mission se déroulera sur une période de 30 jours ouvrables maximum. Des voyages dans la région sont possibles si justifiés.

La mission sera menée sous la supervision de la Responsable de la programmation sensible aux conflits de Interpeace, avec un soutien technique pertinent si nécessaire. L’équipe du programme de Proactivité pour la paix d’Interpeace ainsi que les équipes des programmes d’Afrique de l’Ouest accompagneront le(s) consultant(s) pendant la mission.

Qualifications

  • Bonne compréhension et expérience du lien entre les secteurs du développement, de l’humanitaire, de la stabilisation et de la paix ;
  • Bonne connaissance et expérience de l’Afrique de l’Ouest, en particulier du Sahel et/ou du Golfe de Guinée, notamment en ce qui concerne les acteurs et la dynamique des conflits ;
  • Accès à un bon réseau d’organisations et acteurs non-gouvernementaux (ainsi que gouvernementaux) dans la région.
  • Capacité à travailler dans les États du Golfe de Guinée et/ou à interagir étroitement avec les parties prenantes ;
  • Liens avérés avec des partenaires ou acteurs au niveau local ;
  • Expérience et connaissances dans l’analyse de la dynamique de paix et des conflits ;
  • Une expérience dans des programmes liés au développement est un atout important ;
  • Expérience avérée dans l’élaboration de rapports analytiques complets et de qualité ;
  • Capacité avérée à prendre des initiatives et à travailler de manière indépendante avec une supervision limitée et dans les délais fixés ;
  • Français écrit et parlé ;
  • L’anglais écrit et parlé est un atout important ;
  • Capacité avérée à produire des écrits de qualité en français et/ou en anglais.

Comment postuler

  • Fournir un CV (si une équipe, fournir les CV de tous les membres de l’équipe proposée).
  • Fournir une proposition de 5 pages maximum avec une méthodologie sur la manière dont vous souhaitez mener à bien cette mission.
  • Présentez une offre financière pour cet appel d’offres en USD.
  • Fournir des documents écrits qui prouvent une expérience pertinente.

Nous examinerons les candidatures en fonction de leur contenu technique et financier et de leur rapport qualité-prix. Les 2 ou 3 meilleures offres seront invitées à un entretien. La date limite de dépôt des candidatures est le 27 novembre 2022, la sélection et les entretiens auront lieu dans la première moitié du mois de décembre. Les candidatures peuvent être envoyées à nicatore@interpeace.org avec pour objet [Golfe de Guinée-EOI].

Interpeace valorise la diversité au sein de son personnel et vise à atteindre l’égalité des sexes à la fois par la parité hommes-femmes à tous les niveaux de l’organisation et par la promotion d’une dimension de genre dans son travail. Nous accueillons les candidatures de femmes et d’hommes, ainsi que de personnes vivant avec handicap.