Conseiller(ère) scientifique

Reporting to: Responsable des programmes

Location: Ouagadougou, Burkina Faso

Type of position: L4 S7

Application closing: 11 November 2021

Job start date: ASAP

Présentation d’Interpeace
Interpeace est une organisation internationale pour la consolidation de la paix qui soutient les initiatives locales de consolidation de la paix dans le monde entier. Interpeace adapte son approche à chaque société et veille à ce que le travail soit mené localement. Avec des partenaires locaux et des équipes locales, Interpeace développe conjointement des programmes de consolidation de la paix et aide à établir des processus de changement qui relient les communautés locales, la société civile, le gouvernement et la communauté internationale.

En tant que partenaire stratégique des Nations Unies, Interpeace a son siège à Genève, en Suisse, et possède des bureaux dans le monde entier.

Pour plus d’informations sur Interpeace, veuillez consulter le site www.interpeace.org

Position au sein de l’Organisation
Dans le cadre de son engagement accru au Burkina Faso, Interpeace met en œuvre des projets notamment dans le domaine de la gouvernance sécuritaire, la prévention et la gestion des conflits, ainsi que des projets transfrontaliers de dialogue pour la paix. Ces projets sont mis en œuvre dans plusieurs régions du pays notamment celles de la Boucle de Mouhoun, du Centre, du Centre-Nord, de l’Est, des Hauts-Bassins et du Sahel.

Pour ce faire, Interpeace recrute un(e) conseiller(ère) scientifique compétent(e) et motivé(e) pour accompagner la mise en œuvre des projets, notamment tout le travail en lien avec la recherche et la production des rapports.

Le Conseiller(ère) scientifique soutiendra la responsable des programmes, les chargés de programmes, les autres collègues et les partenaires dans le processus de recherche et de documentation sur les différents projets.

Contexte 
Longtemps cité comme un modèle de stabilité et de cohésion sociale dans une région confrontée à de multiples crises et violences, le Burkina Faso fait aujourd’hui face à des attentats terroristes de plus en plus fréquents, violents et meurtriers, et à une recrudescence du nombre de conflits intra et intercommunautaires violents. En réponse à cette crise, le gouvernement burkinabè et la communauté internationale ont investi massivement dans une réponse sécuritaire traditionnelle et dans la lutte contre le terrorisme. Si l’attention accordée à la sécurité est à la fois justifiée et urgente, la compréhension des facteurs qui ont causé et/ou permis cette flambée de la violence, des besoins et des attentes des populations (y compris ceux des femmes et des jeunes) en matière de sécurité dans le contexte de la crise sanitaire COVID-19 qui a exacerbé les dynamiques existantes de manière complexe et multidimensionnelle; ainsi que l’adaptation en conséquence des efforts des acteurs locaux, nationaux et internationaux, sont tout aussi essentiels pour rétablir une paix durable. Les différents projets mis en œuvre, font suite à un travail de Recherche Action participative, qui a abouti notamment à l’adoption d’un « agenda pour la paix » au Burkina Faso. Des priorités mentionnées, la sécurité, notamment la collaboration entre les Force de Securite et populations, le dialogue entre communautés, dont celles transfrontalières, l’implication des communautés dans la prévention et la gestion des conflits, sont des préoccupations pour lesquelles Interpeace apporte une contribution au regard de son mandat et son expertise.

A travers un processus de Recherche Action participative, qui permet de faciliter à la fois une compréhension partagée des facteurs de conflits, l’émergence des facteurs de résilience, de déterminer de manière participative les axes et modalités de collaboration entre acteurs et assurer une mise en œuvre de réponses cohérente et efficace.

Fonctions et responsabilités
 Le/la conseiller(ère) scientifique sera directement rattaché (e) à la Responsable des programmes.

Il/elle aura pour principales missions de :

–          Soutenir la Responsable des programmes dans la gestion des projets de recherche et d’évaluation qui sont liés à la stratégie nationale, régionale et globale d’Interpeace ;

–          Fournir une expertise technique sur le travail de recherche et produire des analyses sur des thématiques traitées afin d’améliorer notre compréhension des approches de consolidation de la paix.

–          Assurer la qualité de l’ensemble des productions scientifiques (rapport de recherche, analyse, note périodique…) afin de garantir la livraison de produits de qualité et en temps voulu conforme à nos standards internes ainsi qu’aux attentes des partenaires.

De manière plus spécifique, Le/la conseiller(ère) scientifique assumera les responsabilités suivantes :

·       Expertise technique sur le travail de recherche. Le/la conseiller(ère) scientifique est chargé de:

–          Coordonner tous les processus de recherches et d’analyses initiés ou auxquels participe Interpeace Burkina ;

–          Fournir une assistance technique aux activités d’évaluation et d’apprentissage, conduites par le chargé (e) de suivi, évaluation et apprentissage ;

–          S’assurer que tous les documents liés à la recherche, en particulier les protocoles de recherche et les instruments d’étude tels que les questionnaires et les formulaires de consentement, sont correctement classés conformément aux exigences et aux normes éthiques approuvées ;

–          Conduire les processus de formation des équipes projet ou des partenaires aux méthodes de recherche, ce qui inclut la conception des outils de recherche qualitative et quantitative, l’analyse des données et la rédaction de rapports ;

–          Coordonner et contribuer à la rédaction de rapports de recherche, de rapports analytiques, de documents d’orientation et de brèves ;

–          Soutenir la diffusion des produits de connaissance générés par le travail d’Interpeace;

–          Participer à l’élaboration et à la mise en œuvre d’activités de recherche et de plaidoyer innovantes et pertinentes pour la transformation des conflits, la cohésion sociale et la consolidation de la paix ;

–          Représenter Interpeace à des rencontres scientifiques, colloques, séminaires sur les thématiques en lien avec notre mandat, aux fins d’y diffuser nos résultats et partager des expériences.

·       Soutien à l’apprentissage. Le/la conseiller(ère) scientifique devra :

–          Contribuer à l’identification de thèmes d’apprentissage clés à partir de projets nouveaux et existants ;

–          Soutenir le chargé de suivi, évaluation et apprentissage, ainsi que les acteurs concernés dans la collecte des données liées à l’apprentissage dans le cadre de la mise en œuvre des projets.

·       Développement de partenariats. Le/la conseiller(ère) scientifique :

–          Soutenir l’élaboration de notes conceptuelles et de propositions de financement ;

–          Soutenir l’écriture des propositions et la révision des documents à partager avec les bailleurs (rapports etc.).

Des déplacements peuvent être nécessaires.

La description de poste n’étant pas exhaustive, le titulaire du poste peut être amené à effectuer d’autres tâches qui correspondent globalement aux fonctions clés ci-dessus.

Qualifications

Le/la candidat/e doit être titulaire d’un Master, mais de préférence d’un doctorat en sciences sociales, statistiques, études sur la paix et conflits, la prévention et la gestion de conflits, le développement et autres sujets connexes.

Le/la conseiller(ère) scientifique doit justifier :

–          Une expérience en conduite de travaux de recherches sur la consolidation de la paix, la transformation des conflits, la prévention/la résolution des conflits et le genre dans la paix ;

–          Disposer de solides antécédents dans la conduite de recherches quantitatives et qualitatives innovantes ;

–          Démontrer une solide qualité rédactionnelle et communicationnelle (avoir des publications est un atout).

Compétences générales
  • Avoir une bonne culture générale, une bonne connaissance et analyse de contexte, national et régional ;
  • Capacité à analyser et à présenter des informations de manière claire ;
  • Être familier au débat contradictoire et démontrer des aptitudes à contribuer activement dans les réunions en équipes ;
  • Capacité à travailler de manière indépendante et à résoudre des problèmes ;
  • Une capacité démontrée de travailler en équipe et de coordonner son travail avec ses collègues de manière horizontale ainsi que verticale ;
  • Une forte capacitée d’écoute et d’adaptation des plans à la réalité sur le terrain ;
  • Esprit ouvert, créatif, flexible et orienté vers la recherche de solutions lorsqu’un problème se pose ;
  • Faire preuve d’intégrité et une forte sensibilité aux différences de culture, de genre, de religion, de race, de nationalité et d’âge ;
  • Capacité et volonté de travailler sur le terrain au Burkina Faso pour la mise en œuvre des activités du projet.
Expérience et compétences spécifique
·       Au moins cinq ans d’expérience solide dans la recherche qualitative et quantitative et une compétence en gestion de données numériques qualitatives et quantitatives ;

·       Au moins cinq ans d’expérience solide dans la Recherche Action Participative et analyse systémique ;

·       Au moins cinq ans d’expérience dans le domaine de la recherche et de l’analyse des conflits ;

·       Connaissances approfondies et avérées sur les questions de paix, de genre, de conflit, de stabilité et de fragilité en rapport avec la consolidation de la paix et la transformation des conflits ;

·       Au moins cinq ans d’expérience de travail dans le domaine de la consolidation de la paix, du développement international ;

·       Au moins cinq ans d’expérience de la gestion de projets de recherche et de la coordination d’une variété de parties prenantes et de consultants ;

·       Expérience de la conception et de la direction de formations sur des sujets liés aux méthodes de recherche et à l’apprentissage ;

·       Excellentes compétences écrites et orales en français et en anglais – capacité à communiquer, rédiger, éditer et relire dans les deux langues ;

·       Connaissance du contexte sahélien et expérience de travail au Sahel est un avantage ;

·       La connaissance d’une ou plusieurs des langues parlées au Sahel est un avantage.

Compétences d’Interpeace
o   Collaboration

o   Communication

o   Recherche de résultats

o   Adaptation et apprentissage en continu

o   Respect de la diversité.

 Autres conditions :
·       Résident au Burkina ou ayant la possibilité d’y résider sans frais supplémentaires.

·       Les candidatures féminines sont encouragées.

Les candidats intéressés et qui remplissent les conditions sont invités à soumettre leurs dossiers (CV, liste et liens des publications, et lettre de manifestation d’intérêt) par courrier électronique à l’adresse suivant : recruitment-wa@interpeace.org avec l’objet : Conseiller (ère) scientifique.

La date limite de soumission des candidatures est fixé au 11 Novembre 2021.

Interpeace est un employeur offrant l’égalité des chances. Les demandes d’emploi et de stage, de consultation et de sollicitation seront examinées sans tenir compte de la race, de la couleur, de la religion, du sexe, de l’orientation sexuelle, de l’identité de genre, de l’origine nationale ou du statut de handicap.