Frameworks for Assessing Resilience (FAR)

Qu'est-ce qui rend les gens, les communaut√©s et les soci√©t√©s r√©silients et capables de r√©agir de mani√®re cr√©ative et non violente aux conflits et aux crises ? Qu'est-ce qui constitue un progr√®s sur la voie d'une plus grande r√©silience pour les √Čtats et les soci√©t√©s, de mani√®re √† construire une paix durable ? De quelle mani√®re les gens eux-m√™mes, dans ces soci√©t√©s touch√©es par les conflits, comprennent-ils, d√©finissent-ils et renforcent-ils la r√©silience ? En 2014, Interpeace a lanc√© Frameworks for Assessing Resilience (FAR) un programme visant √† trouver des r√©ponses √† ces questions.

Frameworks for Assessing Resilience (FAR) était un programme de deux ans conçu pour mieux comprendre, traiter et évaluer les principales sources de fragilité et de résilience dans les pays sujets aux conflits ou à la violence. Interpeace estime que pour transformer le conflit, il est nécessaire non seulement d'identifier ses causes, mais aussi de mieux comprendre les sources de résilience existantes pour la consolidation de la paix dans les sociétés afin qu'elles puissent être renforcées.

Bas√© sur la conviction d'Interpeace que le contexte local et l'appropriation doivent √™tre le point de d√©part de l'analyse et de l'intervention, le programme FAR visait √† compl√©ter les efforts internationaux en cours pour mesurer les progr√®s en mati√®re de consolidation de la paix et de renforcement de l'√Čtat, comme le Dialogue international sur la consolidation de la paix et le renforcement de l'√ČtatDans un environnement politique ax√© sur la fragilit√©, le programme FAR s'est d√©lib√©r√©ment concentr√© sur la r√©silience. Il a explor√© les ressources qui existent d√©j√† dans la soci√©t√© et comment elles peuvent √™tre mises √† profit afin d'aborder et de pr√©venir les conflits violents.

Le programme FAR a combin√© une recherche participative multipartite dans les trois pays pilotes - Timor oriental, Guatemala et Liberia - avec un dialogue entre experts et praticiens au niveau mondial. Le programme visait √† favoriser les √©changes dans lesquels l'exp√©rience des praticiens sur le terrain √©tait √©clair√©e par des bourses d'√©tudes de pointeet o√Ļ la pratique et l'exp√©rience locales fa√ßonnent √† leur tour la r√©flexion et les points d'entr√©e dans les d√©bats politiques mondiaux sur la r√©silience et sur sa pertinence dans l'√©valuation des progr√®s en mati√®re de consolidation de la paix. Le programme FAR a compar√© les facteurs de r√©silience identifi√©s dans les trois pays pilotes afin d'explorer les domaines dans lesquels ils sont uniques √† des contextes nationaux particuliers et ceux o√Ļ ils peuvent √©galement offrir des exp√©riences et des analyses plus g√©n√©riques.

Le programme FAR a été lancé en 2014 au Timor oriental, au Guatemala et au Liberia. Il a analysé et comparé la manière dont les acteurs locaux comprennent la résilience et évaluent sa pertinence afin de mesurer les progrès vers une plus grande paix. Le programme a encouragé le dialogue entre les praticiens nationaux et les universitaires internationaux, les praticiens experts et les spécialistes en politique.

Le programme FAR a utilis√© une approche de recherche qui combine le processus de recherche qualitative d'Interpeace avec des enqu√™tes nationales (bas√©es sur un √©chantillonnage al√©atoire). Interpeace s'est associ√© √† la Harvard Humanitarian Initiative (HHI), implant√©e √† l'Universit√© de Harvard aux √Čtats-Unis, pour concevoir et mettre en Ňďuvre ces enqu√™tes nationales.

Le programme FAR a d√©lib√©r√©ment s√©lectionn√© trois pays ayant des contextes apr√®s-conflit et des sources de fragilit√© diff√©rents. Chacun des trois pays est situ√© sur un continent diff√©rent et le temps √©coul√© depuis la fin du conflit sanglant varie. Le Liberia et le Timor oriental sont tous deux aux prises avec la relation entre le renforcement de l‚Äô√Čtat et la consolidation de la paix. Le Guatemala affiche l'un des taux d'homicides les plus √©lev√©s au monde et offre un ensemble de d√©fis totalement diff√©rents. Le programme a √©t√© mis en Ňďuvre par le Bureau r√©gional d'Interpeace pour l'Am√©rique latine au Guatemala et par les organisations partenaires d'Interpeace, la Plateforme pour le dialogue et la paix (P4DP) au Liberia, et le Centre d'√©tudes pour la paix et le d√©veloppement (CEPAD) au Timor oriental.

L'expérience de l'évaluation de la résilience pour la paix dans trois pays pilotes, combinée à un dialogue expert-praticien sur la résilience, ainsi qu'à une vaste revue de la littérature et des pratiques a alimenté l'élaboration d'un cadre et d'une note d'orientation sur l'évaluation de la résilience pour la paix. Cette note d'orientation permet aux praticiens et aux décideurs politiques travaillant à la consolidation de la paix et dans des domaines connexes d'intégrer une approche de la résilience et, de fait, des évaluations de la résilience dans leur travail.

Lire le note d'orientation afin d'évaluer la résilience pour la paix

Lire une bref exposé qui reflète ce que l'expérience du FAR nous a appris sur les spécificités de la résilience en relation avec les conflits et la valeur ajoutée de l'utilisation d'une approche de résilience pour la consolidation de la paix

Lire une note d'information sur la pertinence de la résilience pour la paix dans la poursuite des Objectifs de développement durable de l'Agenda 2030.

En savoir plus sur les études de cas spécifiques :

Lire le rapport sur le Liberia

Lire le rapport sur le Timor oriental

Lire le rapport d'enquête sur le Timor oriental

Lire le rapport sur le Guatemala

Lire le rapport d'enquête sur le Guatemala