El Salvador

Les taux d'homicides élevés, l'exclusion sociale, la fragilité institutionnelle, en particulier dans le système judiciaire, et le manque d'opportunités éducatives et productives sont les expressions les plus visibles du conflit au Salvador. Il est indispensable de réduire la violence – qui est très élevée - pour parvenir à une paix durable et être en mesure de lancer un processus plus large de changement social.

La violence et la criminalité sapent la cohésion sociale et la légitimité des institutions publiques, ce qui conduit par conséquent à des cycles de violence. L'État a répondu à l'insécurité et à la violence croissantes par des mesures répressives exclusivement, ne reconnaissant et ne combattant pas les causes sous-jacentes de celles-ci. Les relations entre l'État et la société se sont détériorées. L'objectif du programme est donc de transformer ces relations afin de parvenir à une réduction durable de la violence et de l'insécurité. Le programme d'Interpeace au Salvador implique différentes couches de la société afin d'explorer les solutions qui permettraient de mettre en place une telle transformation.

Le programme travaille avec 11 municipalités partout dans le pays dans le but d'établir et de renforcer des relations de collaboration entre les autorités municipales, la communauté et les personnes susceptibles de se livrer à des activités illicites. Le manque d'opportunités professionnelles constitue l'une des principales causes de la violence. En conséquence, les gens se tournent vers l'économie illégale et les activités criminelles afin de s'assurer une source de revenus. Le programme travaille donc avec les municipalités pour créer des opportunités d'emploi qui présentent des alternatives aux activités criminelles. Cela contribue non seulement à réduire les activités criminelles, mais renforce également la légitimité des institutions publiques et leur rôle dans la prévention de la violence.